•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du 16 oct. 2020 : Halloween, chômeurs pandémiques et possible destitution de Martin Prud’homme

Rattrapage

  • Quelles sont les solutions pour requalifier les chômeurs pandémiques?

    En compagnie de plusieurs ministres, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, se penchera sur la question aujourd'hui lors d'un forum virtuel sur la requalification de la main d'œuvre et de l'emploi. « C'est un grand chantier qui va permettre de trouver les meilleurs moyens pour réorienter, requalifier, répondre à nos besoins dans les secteurs où il y a une pénurie de main d'œuvre, et permettre aux chômeurs pandémiques notamment de travailler de nouveau », dit le ministre Boulet.

  • L'Halloween en temps de COVID, une mauvaise idée, selon François Cardinal

    « Je trouve qu'il y a beaucoup de pensée magique dans le feu vert donné par le gouvernement Legault. » François Cardinal exprime ses doutes, d'un point de vue de santé publique, sur la permission d'effectuer la traditionnelle collecte de bonbons de l'Halloween. Le chroniqueur se demande si les parents et les enfants vont réellement respecter la distanciation physique pour éviter tous risques de propagation du virus. « Pour chaque expert qui donne son approbation pour qu'on distribue des bonbons, il y en a autant qui le déconseillent », affirme-t-il.

  • Possible destitution de Martin Prud’homme : le principal intéressé se défend

    La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, devrait annoncer vendredi matin qu'un comité d'experts recommande la destitution de Martin Prud'homme, directeur de la Sûreté du Québec. Ce dernier avait été relevé provisoirement de ses fonctions au printemps 2019 pour faute déontologique grave, dans la foulée des fuites médiatiques dans l'affaire Guy Ouellette. En entrevue à Tout un matin, le directeur raconte comment il a vécu les événements et parle du « sentiment profond d'injustice » qui l'habite.

  • Professeure suspendue à l’Université d’Ottawa : quand la liberté universitaire est en danger

    Verushka Lieutenant-Duval, professeure à l'Université d'Ottawa, a été suspendue pour avoir prononcé le « mot en n » lors d'un cours sur la représentation des identités sexuelles. La professeure a employé ce terme à titre d'exemple de ces mots qui peuvent être réappropriés par une communauté, ce qui lui a valu la plainte d'une étudiante. Au micro de Tout un matin, les chroniqueurs Marie Grégoire et André Pratte se désolent de la réponse de l'Université d'Ottawa, affirmant tous deux que les universités se doivent d'être des lieux où il est permis d'exprimer les choses pour les comprendre et en débattre.

Vous aimerez aussi