•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Tout un matin

Avec Maxime Coutié

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du 13 oct. 2020 : L'opacité du gouvernement, et la boxeuse et infirmière Kim Clavel

Rattrapage

  • Alors qu'un groupe de chercheurs exige une plus grande transparence du gouvernement, le chroniqueur Fred Savard s'intéresse aux données qui motivent les décisions de Québec : « Les réunions se font de façon orale. Le Dr Arruda donne ses recommandations, François Legault et ses ministres écoutent ça, puis s'en vont en caucus. Voyons! Ça veut dire que le politique a un contrôle complet. On demande aux gens de faire des sacrifices, et les résultats ne suivent pas parce que la santé publique avait [privilégié] d'autres mesures », affirme Fred Savard, qui souhaite connaître la teneur des recommandations qu'effectue la santé publique.

  • En entrevue pour nous parler de sa nomination dans le magazine Time en tant que « leader de demain », la boxeuse Kim Clavel affirme avoir déjà travaillé auprès de Joyce Echaquan, la jeune femme atikamekw qui a perdu la vie sous les insultes du personnel soignant de l'hôpital de Joliette. « Je me suis sentie comme s'il y avait deux traîtres dans un monde rempli d'honnêteté. J'étais dégoûtée », raconte l'infirmière auxiliaire de profession, qui a profité d'un arrêt du sport professionnel au printemps pour prêter main-forte dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Elle se dit bouleversée par les récents événements entourant sa profession dans le domaine de la santé.

Vous aimerez aussi