•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du 8 sept. 2020 : Des chevaux mutilés en France et l'argent des contraventions liées à la COVID-19

Rattrapage

  • Des chevaux mutilés aux quatre coins de la France

    Dans les pâturages français, des dizaines de scènes dignes d'un film d'horreur frappent l'imaginaire : des mutilations, parfois mortelles, sont perpétrées sur des chevaux en liberté depuis plusieurs mois. « En France, on a 1 million de chevaux [libres tout au long de l'année], donc on ne peut pas tous les surveiller. Imaginez la détresse des [propriétaires], parce que ces actions sont extrêmement cruelles », explique le vétérinaire Thierry Bedossa, qui possède lui-même une ferme.

  • L'argent des amendes liées aux mesures sanitaires sera redistribué à des organismes

    Depuis le début de la pandémie, des commerces et des citoyens qui n'ont pas respecté les mesures sanitaires ont reçu des contraventions. Québec souhaite faire œuvre utile : les 5 millions de dollars générés « s'en vont au Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels (FAVAQ), qui vise notamment à soutenir le réseau des Centres d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAQ) », précise le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette. Patrick Masbourian en profite pour lui parler, dans un deuxième temps, de l'arrivée d'une indemnisation consacrée aux victimes de proxénétisme, le crime en question n'étant pas encore reconnu comme étant indemnisable.

Vous aimerez aussi