•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout un matin

Avec Patrick Masbourian

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du 1er sept. 2020 : Oser l'école du futur, et pénurie de maisons de chambres

Rattrapage

  • La rareté des maisons de chambres contribuerait à la crise du logement

    Des citoyens sans logement ayant élu domicile dans un campement dans la rue Notre-Dame ont affirmé ne pas vouloir quitter les lieux, bien que les autorités prévoient un démantèlement de leurs installations. « Moi, je suis sur l'aide sociale à cause de certaines circonstances. J'aimerais ça avoir une bonne maison de chambre qui n'a pas de punaises ou qui n'a pas de craques », explique un des campeurs à la chroniqueuse Isabelle Craig, qui a visité les lieux pour constater que les occupants ne correspondent pas à la clientèle habituelle des refuges et que le problème se trouve plutôt du côté de l'accès au logement.

  • Osons l'école d'après : « Les enseignants n’ont plus le monopole de la connaissance »

    La pandémie impose une remise en question des modèles en éducation. « On demande à des enfants de venir en classe pour apprendre des connaissances qu'ils peuvent apprendre sur leur téléphone. L'école perd du sens, parce que les enseignants n'ont plus le monopole de la connaissance », affirme le directeur du Collège Sainte-Anne, Ugo Cavenaghi, qui réfléchit depuis longtemps à l'évolution du système scolaire. « Il faut développer des compétences [comme] l'attitude, la collaboration, l'esprit critique, la créativité... À un moment donné, il faut revoir notre modèle », explique-t-il dans l'essai Osons l'école d'après, coécrit avec Isabelle Senécal.

Vous aimerez aussi