•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce n'est pas le temps de se décourager, dit le docteur Picotte

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Ce n'est pas le temps de se décourager, dit le docteur Picotte

Rattrapage du jeudi 18 février 2021
Un homme reçoit un vaccin.

Un homme reçoit un vaccin contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Même si la région est toujours en zone rouge, ce n'est pas le temps de se décourager. Les cas sont en baisse et les vaccins arrivent. Il faut être persévérant, estime le docteur Frédéric Picotte, médecin de famille et d'urgence à Shawinigan.

En entrevue à Toujours le matin, il est revenu sur les vaccins qui ont été distribués en proportion plus grande à Montréal.  On est tous des concitoyens et il faut comprendre que la situation était pire à Montréal. C’est comme à l’urgence, il faut aller au plus urgent. Même si t’es arrivé troisième, le 16e peut passer avant toi parce qu’il est en infarctus , illustre-t-il

Plus de 100 000 vaccins devraient arriver cette semaine, le docteur Picotte croit que la région aura droit à sa juste part du nombre de doses puisque la situation est maintenant plus stable partout au Québec.

COVID longue

Comme un peu partout maintenant, le docteur Frédéric Picotte dit avoir à conjuguer avec le syndrome de la COVID longue à son cabinet et à l’urgence. Il s’agit d’un phénomène où, même après deux ou trois mois, des symptômes importants persistent comme la fatigue et l’essoufflement.

 C’est assez courant. Environ 10 % des patients présentent ces symptômes et c’est encore plus important en nombre en temps lorsqu'il y a eu hospitalisation. Ça va jusqu’à 50 % des patients et jusqu’à six mois après la disparition du virus , mentionne-t-il.

Phénomène relativement nouveau, il y a peu de façon d’aider ces personnes sinon que par une réhabilitation basée sur les exercices. Il faut s’accrocher parce que ça peut être long, selon les propos du docteur Picotte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi