•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une année déterminante pour la skieuse Justine Clément

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Une année déterminante pour la skieuse Justine Clément

Rattrapage du mardi 5 janvier 2021
Justine Clément en action lors d'une descente en ski alpin.

La skieuse originaire de Bécancour, Justine Clément

Photo : AFP / Roger Lauzon

À 21 ans, Justine Clément franchit une étape dans sa carrière de skieuse. Tout juste avant de passer à la nouvelle année, elle a participé à sa première coupe du monde de ski alpin en Autriche. Même si elle n'a pas pu compléter sa descente, elle en a savouré tous les instants et est bien prête à en vivre d'autres.

L’athlète originaire de Bécancour respire le bonheur. En entrevue à Toujours le matin, elle ne ménage pas ses mots pour dire combien elle s’estime chanceuse d’être de l’équipe canadienne, elle qui a raflé tous les honneurs avant d’intégrer le circuit international.

C’est véritablement un accomplissement pour moi. Une fierté. J’aurais aimé terminer ma descente, mais c’est une expérience de plus. J’espère en vivre d’autres, et des meilleures.

Justine Clément

Les compétitions défilent à ce temps-ci de l’année. Pas plus tard que dimanche, dans le cadre de la Coupe du monde de Zagreb, en Croatie, Justine Clément n’a pu se qualifier pour la seconde manche réservée aux 30 meilleures skieuses.

Le prochain rendez-vous est en Autriche, le 12 janvier, pour l’étape de Flachau. Entre-temps, l’entraînement se poursuit en Italie, même si les mesures sanitaires causent certaines difficultés.

 Tout est un peu plus compliqué. Trouver des plateaux d’entraînement, entre autres, ce n’est pas facile. On doit aussi limiter nos contacts avec les autres équipes lors des compétitions parce que si une membre notre équipe a la COVID-19, on sera toutes confinées et personne ne veut ça , racontait la skieuse.

En plus de sillonner maintenant le circuit de la coupe du monde, la Bécancouroise amorce des études en génie biomédical à l'Université du Vermont. L’année 2021 marque décidément une étape importante dans la vie de l’athlète.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi