•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident de Grosjean : des leçons à tirer selon le directeur de courses du GP3R

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Accident de Grosjean : des leçons à tirer selon le directeur de courses du GP3R

Rattrapage du lundi 30 novembre 2020
Des pompiers tentent d'éteindre un incendie sur une piste de course automobile.

La voiture de Romain Grosjean s'est enflammée à la suite de l'accident.

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

À titre de directeur de courses au Grand Prix de Trois-Rivières, Jacques Veilleux a décortiqué minutieusement les images de l'intervention à la suite de l'accident impliquant de Romain Grosjean au Grand Prix de Bahreïn dimanche.

Le pilote français a percuté un mur après un accrochage. En quelques secondes, sa voiture était en feu. Il s’en est sorti relativement bien dans les circonstances avec des brûlures aux mains. Il peut cependant dire merci au halo de protection installé récemment sur les voitures de Formule 1.

Plusieurs ont critiqué ces halos parce qu’ils déformaient l'allure de la voiture, mais sans ce halo, le pilote aurait été décapité.

Jacques Veilleux, directeur de course du GP3R

 Les deux personnes dans la voiture de poursuite ont fait un travail remarquable. Une a pris en charge le pilote pendant que l'autre les protégeait avec un jet de l'extincteur. C’est la bonne façon de faire, racontait-il en entrevue à Toujours le matin.

L'œil avisé de M. Veilleux a cependant remarqué quelques problèmes dans les procédures des équipes d'intervention.  En principe, les officiels signaleurs doivent être sur place au plus tard 10 à 15 secondes après un incident. C’est la norme. Le premier est arrivé à 23 secondes , analyse-t-il.

Par ailleurs, Jacques Veilleux a vu un pompier traverser complètement la piste pour se rendre au véhicule en flammes, ce qui est inconcevable sur le plan de la sécurité.  Même sur un drapeau rouge, des voitures roulent sur la piste. Jamais on ne la traverse. C'est même arrivé une deuxième fois dans la même course lors de l'incident avec Lance Stroll , souligne-t-il.

Le directeur de course du GP3R soutient que ces événements sont toujours revus par la suite par les organisateurs, question d'améliorer les processus d’intervention.

Quant au pilote Romain Grosjean, quelques heures après son accident, il publiait une vidéo pour remercier les équipes de secours et démontrer que son moral est bon malgré tout.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi