•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Vente de cinq églises à Trois-Rivières : qu'adviendra-t-il du patrimoine?

Rattrapage du vendredi 23 octobre 2020
Vue intérieure de l'église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses.

Le sort des vitraux, des peintures, des lustres et de l'orgue de l'église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses de Trois-Rivières est incertain.

Photo : Répertoire du patrimoine culturel du Québec

La vente de cinq églises du diocèse de Trois-Rivières mènera à la démolition de quatre d'entre elles et au changement de vocation de la cinquième. Les mois à venir verront donc une perte au patrimoine bâti de la ville, mais aussi un avenir incertain pour nombre d'œuvres d'art.

L’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses, située sur le boulevard du Saint-Maurice, compte notamment des peintures de l’artiste Guido Nincheri, des vitraux et un orgue Casavant.

L’abbé François Donaldson, prêtre modérateur de la paroisse Du-Bon-Pasteur, a expliqué au micro de Toujours le matin que la paroisse a fait ce qu’elle a pu pour tenter de préserver le patrimoine des églises vendues.

Deux toiles de l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses seront notamment enlevées et conservées. Elles pourraient être utilisées dans une autre église de la paroisse.

Des discussions concernant une relocalisation de l’orgue Casavant ont eu lieu avec des représentants de la Ville de Trois-Rivières et la salle J.-Antonio Thompson, mais sans succès.

J’aurais été honoré de voir l’orgue qui a servi à l’abbé Thompson rentrer à la salle J.-Antonio-Thompson, mais ça ne fait pas partie des projets actuels des ministères ou des municipalités.

L’abbé François Donaldson, prêtre modérateur de la paroisse Du-Bon-Pasteur

La propriété de l’orgue construit par Casavant Frères sera donc transmise aux nouveaux propriétaires de l’église, qui pourrait mettre en vente l’instrument, a suggéré l’abbé Donaldson.

Une ancienne marguillère de l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses, Ginette de la Grave, s’est aussi inquiété du sort des lustres en verre de Murano de l’église.

Lors de l’annonce de la vente des églises, jeudi, la paroisse Du-Bon-Pasteur a déclaré qu’elle se trouve dans une situation extrêmement précaire.

Les transactions, totalisant près de deux millions de dollars, lui permettront de conserver les lieux de culte qui demeurent et de voir à la pastorale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi