•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Le syndicat préoccupé par les cas de COVID-19 au Centre de détention de Trois-Rivières

Rattrapage du lundi 19 octobre 2020
Le centre de détention de Trois-Rivières vue de face. En arrière-plan, un stationnement avec beaucoup de voitures.

Le centre de détention de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Huit cas de COVID-19 ont été recensés à ce jour au Centre de détention de Trois-Rivières et une dizaine de personnes y sont en retrait préventif. La situation est préoccupante selon le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, mais la santé publique refuse jusqu'à présent de parler d'éclosion.

En date du lundi 19 octobre à 14 h, trois personnes incarcérées et cinq membres du personnel de l’Établissement de détention de Trois-Rivières sont atteints de la COVID-19.

Une dizaine d'agents et quelques employés de la prison sont présentement en retrait préventif, notamment pour aller se faire dépister.

C’est sûr que c’est inquiétant, a convenu au micro de Toujours le matin le président national du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels, Mathieu Lavoie, qui a souligné que la situation a un effet négatif sur les effectifs et empire le problème déjà présent de manque de main-d’œuvre en services correctionnels.

Vendredi, la santé publique hésitait à dire que c’était une éclosion, mais on s’attend à ce qu’elle le fasse probablement dans les prochains jours, a ajouté Mathieu Lavoie.

Cette désignation d’éclosion permettrait l’imposition de restrictions supplémentaires, en accord avec la position du Syndicat des agents de la paix. Les salles d’entraînement et de musculation, ouvertes au centre de détention jusqu’à nouvel ordre, seraient par exemple fermées pour éviter la propagation du virus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi