•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Le clown humanitaire Guillaume Vermette se relève à peine de la COVID-19

Rattrapage du jeudi 8 octobre 2020
Le visage de Guillaume Vermette devant un mur.

Le clown humanitaire Guillaume Vermette, à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Après avoir été terrassé pendant deux semaines par la COVID-19, le clown humanitaire Guillaume Vermette se relève à peine de la maladie, qu'il a combattue non sans difficulté.

J’ai passé deux semaines au lit 24 heure sur 24. Même écouter Netflix était trop exigeant, a-t-il confié jeudi à l’émission Toujours le matin.

Guillaume Vermette note qu’il a été malade bon nombre de fois au cours de ses voyages humanitaires, rien toutefois de comparable. Il n’a pas vu venir le choc.

Le clown humanitaire n’avait en fait qu’une légère toux au moment de passer son test de dépistage, mais il n’a pas pris de chance puisque de par son travail, il fréquente les CHSLD. Il a été surpris par son résultat positif.

Le jeune homme raconte qu'au début, il se sentait bien, mais sa santé s’est dégradée rapidement, notamment avec des maux de têtes fulgurants et le souffle court.

Je vous promets que ca rien à voir avec une grippe. C'est d'une autre intensité.

Guillaume Vermette, clown humanitaire

Il s’est passé plus de trois semaines depuis l’apparition des premiers symptômes et il n’est pas totalement remis. Enfin, à ceux qui auraient encore des doutes, Guillaume Vermette est clair. Je veux juste dire aux gens que la COVID, c’est vrai, c’est sérieux et c’est vraiment souffrant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi