•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

« Pour moi, l'enquête de la SQ, c'est nul » : la sœur de Mélissa Blais critique le travail de la police

Rattrapage du lundi 28 septembre 2020
Photo de Mélissa Blais, qui est portée disparue depuis le 2 novembre 2017.

Mélissa Blais manque à l'appel depuis la nuit du 2 novembre 2017.

Photo : Facebook

La sœur de Mélissa Blais, Manon St-Pierre, a critiqué le travail de la Sûreté du Québec dans le dossier de la mère de famille disparue en 2017 en Mauricie.

En entrevue à l’émission Toujours le matin, elle a raconté que des membres de la famille de Mélissa Blais ont assisté samedi aux recherches menées par des bénévoles dans la rivière Saint-Maurice, à Shawinigan.

des plongeurs à côté d'un bateau

Une équipe de 8 plongeurs ont tenté de retrouver samedi le véhicule de Mélissa Blais

Photo : Radio-Canada

Les organisateurs des recherches avaient demandé le soutien de la police. On leur avait demandé de l’aide pour des embarcations et de la surveillance policière pour la sécurité des plongeurs, a-t-elle raconté au micro de Marie-Claude Julien. On a eu un retour de la Sûreté du Québec à 15 h 15 samedi après-midi et les recherches ont fini à 17 h. On s’est débrouillé tout seuls.

Ses doléances sur le travail de la police ne se limitent pas aux recherches du week-end dernier, mais bien à l’ensemble de l’enquête sur la disparition de Mélissa Blais.

Je vais être honnête avec vous ce matin : pour moi, l’enquête de la SQ, c’est nul. C’est vraiment nul.

Manon St-Pierre, soeur de Mélissa Blais

On n’a rien qui bouge, on n’a aucune information, on n’a pas d’aide non plus de la SQ, a fait savoir Manon St-Pierre, précisant qu’il s’agissait de son point de vue personnel et qu’elle ne voulait pas parler au nom des autres membres de la famille.

Des enquêteurs privés travaillent aussi pour tenter d’élucider le mystère entourant la disparition de l'habitante de Yamachiche de 34 ans, qui a été vue pour la dernière fois à sa sortie d’un bar de Louiseville dans la nuit du 2 novembre 2017.

Les recherches menées samedi à Shawinigan n’ont pas permis de retrouver la voiture de Mélissa Blais, tel que les bénévoles l’avaient espéré.

D’autres recherches dans le même secteur doivent avoir lieu au mois d’octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi