•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Retour sur le discours du Trône avec le ministre François-Philippe Champagne

Rattrapage du jeudi 24 septembre 2020
François-Philippe Champagne parle devant un drapeau du Canada.

Le ministre des Affaires étrangères du Canada François-Philippe Champagne.

Photo : Associated Press / Anthony Anex

Le ministre des Affaires étrangères et député de Saint-Maurice-Champlain François-Philippe Champagne a défendu l'intention d'Ottawa d'investir en santé, une compétence provinciale, au lendemain du discours du Trône et du discours à la nation de Justin Trudeau.

L’élu originaire de Shawinigan considère que la population ne se soucie pas vraiment de juridiction en matière de santé dans la foulée de la crise de la COVID-19 dans les CHSLD.

Ce n’est pas une question de juridiction, mais bien une question d’aider les aînés, a-t-il soutenu au micro de Toujours le matin. On a tous été choqués par les images que l’on a vues.

On est dans la deuxième vague, on est conscient que l’un des angles morts que l’on a eus, ce sont les CHSLD. Nous, ce que l’on dit, c’est que l’on veut faire partie de la solution.

Le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne

François-Philippe Champagne a affirmé que le dossier des transferts en matière de santé doit être discuté cet automne entre Ottawa et les provinces canadiennes.

On va s’assurer de la santé de tout le monde, c’est ce qui va nous permettre de relancer l’économie, a déclaré le ministre.

Du pain sur la planche à l'international

Les deux discours présentés mercredi ont réitéré l’importance de défendre les valeurs canadiennes sur la scène internationale.

Le cas des deux Canadiens détenus en Chine a notamment été évoqué. Leur dossier est une priorité pour le ministre des Affaires étrangères.

Une des grandes priorités que l’on a, c’est de les ramener au pays.

Le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne

Je vous dirais que c’est probablement le dossier sur lequel je passe le plus de temps, a affirmé François-Philippe Champagne, parce que la relation avec la Chine est complexe et multidimensionnelle D’avoir deux Canadiens qui sont détenus de façon arbitraire, je pense que ça touche chacun et chacune au pays.

François-Philippe Champagne a dit tenter de rallier d’autres pays au dossier du Canada pour éviter que des situations similaires ne se produisent à l’avenir. Une annonce à ce sujet serait attendue dans les prochains mois.

À lire aussi :

Les conservateurs n'appuieront pas le discours du Trône

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi