•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours le matin

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 6 h à 9 h

Le député bloquiste Louis Plamondon assistera au discours du Trône chez lui

Rattrapage du mercredi 23 septembre 2020
Louis Plamondon qui sourit en regardant la caméra pendant qu'il marche dans la rue, l'hiver.

Le député de Bécancour-Nicolet-Saurel, Louis Plamondon se déplace à pied entre les différents édifices de la rue Wellington.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Pour la première fois en 36 ans de carrière politique fédérale, le député de Bécancour—Nicolet—Saurel Louis Plamondon ne sera pas à Ottawa pour assister au discours du Trône, pandémie oblige.

Louis Plamondon a convenu au micro de Toujours le matin que la rentrée parlementaire cette année est bien différente de celles des années passées. Habituellement, la rentrée, c’est quelque chose!

À l’instar d’une majorité de députés, le doyen de la Chambre des communes du Canada et président du caucus du Bloc québécois regardera chez lui le discours qui sera lu par la Gouverneure générale du Canada, Julie Payette.

Il espère que le discours contiendra des annonces indiquant que les transferts d’argent aux provinces pour financer la santé seront augmentés. Il souhaite aussi que de nouvelles mesures d’aide pour les aînés soient mises en place.

Le député centricois a souligné que l’allocution à la nation que doit faire le premier ministre du Canada Justin Trudeau ce soir, après le discours du Trône tient du jamais vu.

Ce genre d’allocution est habituellement réservé aux crises, a-t-il fait remarquer, ajoutant que le premier ministre fera ce discours alors que deux chefs de l’opposition, le conservateur Erin O’Toole et le bloquiste Yves-François Blanchet, sont momentanément absents parce qu’atteints de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi