Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mardi 16 octobre 2018

Un Gatinois a couru 380 km dans le désert de l’Utah

Publié le

Un homme qui court dans le désert
Éric Deshaies pendant sa course de 380 kilomètres au milieu du désert de l'Utah   Photo : Courtoisie Éric Deshaies

Courir 380 kilomètres dans un désert de l'Utah, est-ce impossible? Pas pour le Gatinois Éric Deshaies. Il a terminé en sixième position de l'édition 2018 du Moab 240, en arrêtant le chronomètre à 75 heures et 23 minutes.

Pendant la course, c’est vraiment l’aspect mental qui a été le plus difficile

Éric Deshaies, ultra marathonien

Éric Deshaies a beaucoup d’expérience dans les sports extrêmes. Il a remporté le Championnat du monde Ironman en 2006, il a participé au Marathon des sables en 2007 et était de l’édition 2010 du Badwater dans la Vallée-de-la-mort en Californie. Une course de 217 kilomètres disputée sous une chaleur de 55 degrés. Il affirme adorer les défis et surtout se dépasser.

« J’aime trouver ma limite physique, mais on dirait que je l’ai pas trouvée. Je trouve toujours quelques chose de plus difficile, c’est vraiment d’aller au bout de ce que mon corps est capable. Puis, on voit que le corps humain c’est extrêmement fort » explique l’athlète en direct de Las Vegas.

Le Gatinois n’a pas atteint son objectif de réussir le parcours en 72 heures, puisque les conditions étaient plus difficiles qu’imprévues, avec la présence de la neige. Par contre, il était quand même très heureux de simplement terminer l’épreuve.

Pourtant, dans le quotidien, Éric Deshaies affirme ne pas être aussi intense. Il travaille dans un laboratoire de sommeil. Son expertise l’aide sans aucun doute à se démarquer des autres, puisque les participants dorment très peu lors de ces épreuves.

Il profitera des prochains jours pour visiter Las Vegas et assister à une rencontre des Golden Knights, mais surtout pour se reposer avant le retour à la normale.

Chargement en cours