Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mercredi 30 août 2017

Devrait-on évaluer les enseignants selon leur performance?

Publié le

Une femme écrit des notes dans un cahier, un crayon à la main.
Une enseignante corrige des devoirs.   Photo : iStock

Deux chercheurs de l'Institut économique de Montréal proposent d'évaluer les enseignants, de leur donner un bulletin et de garder la possibilité de congédier ceux qui sont jugés incompétents.

Ces chercheurs avancent également que la rémunération des enseignants ne devrait pas être basée uniquement sur leur ancienneté et leur niveau de scolarité, mais aussi sur leur performance.

Marie-Lou St-Onge en a discuté avec l’un des auteurs du texte, Alexandre Moreau, analyste en politiques publiques à l’Institut économique de Montréal.

Avant de congédier un enseignant, ça peut prendre des mois et même des années.

Alexandre Moreau, analyste en politiques publiques

M. Moreau a cité en exemple un enseignant qui dégageait une odeur d’alcool lorsqu’il arrivait en classe et qui invectivait certains élèves. Or, il était très difficile de le congédier pour des raisons bureaucratiques, selon lui.

Des étudiants assis à leurs pupitres
Des étudiants Photo : iStock

Marie-Lou St-Onge a ensuite recueilli la réaction de la présidente du Syndicat de l’enseignement de l'Outaouais, Suzanne Tremblay.

Il n’y a pas plus d’incompétence chez les enseignants que dans d’autres professions.

Suzanne Tremblay, présidente du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais
La présidente du syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, Suzanne Tremblay
La présidente du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, Suzanne Tremblay Photo : Radio-Canada

Chargement en cours