•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Mois de l’histoire des Noirs, « entre hypocrisie, contradiction et célébration »?

Sur le vif

Avec Marie-Lou St-Onge

En semaine de 15 h à 18 h

Le Mois de l’histoire des Noirs, « entre hypocrisie, contradiction et célébration »?

Rattrapage du jeudi 11 février 2021
Des personnes tiennent des bannières sur lesquelles il est écrit «La vie des Noirs compte» et «Justice pour Abdirahman Abdi».

Des centaines de personnes se sont réunies pour protester contre la brutalité policière et le racisme devant le quartier général du Service de police d'Ottawa, le 20 juin 2020.

Photo : Radio-Canada / Boris Proulx

Le sociologue, politologue et collaborateur à l'émission Sur le vif, Fuyuki Kurasawa, souligne le paradoxe entre la célébration de la culture dans le cadre du Mois de l'histoire des Noirs et la situation socio-économique de cette communauté.

On a cette réalisation et cette célébration de la culture noire qui est très méritée, mais d’un autre côté, ce qu’on remarque c’est qu’il y a un décalage au niveau du traitement des populations noires au Canada.

Fuyuki Kurasawa, sociologue

Le sociologue affirme que la reconnaissance de la culture n’élimine pas les enjeux de discrimination systémique, de profilage racial et de violence policière.

Il cite en exemple le cas de Mamadi Camara disculpé dans le dossier du policier désarmé et blessé, au début du mois de février dans le quartier Parc-Extension, à Montréal.

Mamadi Fara Camara porte une chemise blanche et un veston noir.

Mamadi Fara Camara sur le plateau de Tout le monde en parle.

Photo : Avanti Groupe / Karine Dufour

M. Kurasawa mentionne également les nombreuses manifestations contre la violence policière dans la dernière année qui étaient nécessaires, mais qui n’ont pas donné lieu à une restructuration du système policier ou même du système de justice au Canada.

Selon le politologue, il faut avoir des politiques sérieuses [...], être prêt à confronter les réalités des communautés noires au Canada, notamment au niveau des emplois et de l’impact disproportionné de la COVID-19 sur ce groupe.

Il va falloir voir si les communautés qui ne sont pas directement affectées par le racisme systémique, c’est-à-dire, les non-noirs au Canada, vont être sérieux au niveau de lutter, côte-à-côte avec les communautés noires pour atteindre une égalité raciale véritable.

Fuyuki Kurasawa, sociologue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi