•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quarantaine et consommation d’alcool: 5 conseils pour éviter les excès

Sur le vif

Avec Marie-Lou St-Onge

En semaine de 15 h à 18 h

Quarantaine et consommation d’alcool: 5 conseils pour éviter les excès

Rattrapage du mardi 24 mars 2020
Un homme console sa peine en buvant de l'alcool.

Un homme console sa peine en buvant de l'alcool.

Photo : iStock

La pandémie vous pousse à boire un peu plus qu'à l'habitude? Le directeur général d'Éduc'alcool, Hubert Sacy, vous offre 5 conseils afin d'éviter que ça ne devienne problématique.

Vous êtes confiné à la maison, avec ou sans travail, les enfants sont turbulents, vous vous sentez seul, anxieux….L’alcool est tout à coup plus accessible et attrayant et votre réflexe est peut-être d’en prendre pour vous récompenser ou encore vous calmer. Attention, l'excès vous guette!

C’est normal, ce qu’on observe. Lorsque la bourse plonge, la valeur refuge c’est l’or. En temps de pandémie, la valeur refuge c’est le papier de toilette et l’alcool.

Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool

5 CONSEILS POUR ÉVITER UNE CONSOMMATION D’ALCOOL EXCESSIVE

  1. comptez vos verres et ne dépassez pas les limites recommandées: 2 verres par jour pour les femmes et 3 verres par jour pour les hommes, pour un maximum de 10 verres pour les femmes et 15 verres pour les hommes, par semaine. Et ce n'est pas cumulatif!
  2. Alternez votre consommation dalcool avec un autre liquide sans alcool
  3. Restez en communication avec vos proches pour ne pas vous sentir seul
  4. N'utilisez pas l'alcool comme antidépresseur. Il va plutôt causer l'effet contraire.
  5. Rappelez-vous que l'abus régulier d’alcool affaiblit le système immunitaire. C'est la dernièrre chose qu'on veut en temps de pandémie.

La SAQ et la LCBO ont déjà restreint leurs heures d’ouverture en raison de la pandémie. Une fermeture complète des établissements n'est pas recommandée, parce qu'elle pourait créer la crainte d’une pénurie, selon Hubert Sacy.

Même en temps de pandémie, la modération a bien meilleur goût!

Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi