•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ABC du monoxyde de carbone

Sur le vif

Avec Marie-Lou St-Onge

En semaine de 15 h à 18 h

L’ABC du monoxyde de carbone

Rattrapage du mercredi 20 novembre 2019
Un détecteur de monoxyde de carbone.

Un détecteur de monoxyde de carbone

Photo : iStock

Il n'a pas de couleur et il n'a généralement pas d'odeur. Mais le monoxyde de carbone fait des victimes chaque année. Encore cette semaine, un homme est mort et une femme a été transportée à l'hôpital dans un état critique après avoir étés intoxiqués au monoxyde de carbone dans leur résidence d'Ottawa. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce gaz.

Des fuites invisibles

D’emblée, le pompier-préventionniste Louis-George Gaulin du Service de sécurité incendie de Gatineau rappelle l’importance d’avoir un détecteur de monoxyde de carbone à la maison.

Des fuites, ça se produit plus souvent qu’on pourrait le croire, explique le pompier. C’est quelque chose qui arrive souvent et dans la région de l’Outaouais, il y a beaucoup de foyers qui sont alimentés au gaz naturel, donc [il y a] plus de risques qu’ailleurs dans la province.

Ça devient dangereux très rapidement, et le monoxyde de carbone est un gaz non seulement dangereux, mais inodore, insipide et incolore. On ne le voit pas, il n’a pas de goût.

Louis-George Gaulin, pompier à Gatineau

À Gatineau, les résidences rattachées à un garage doivent avoir un détecteur de monoxyde de carbone, puisque la voiture peut créer un risque important. Les appareils à combustion pour chauffer la maison ou faire de la cuisson peuvent également être dangereux.

Quand le monoxyde de carbone est-il dangereux?

La concentration de monoxyde de carbone est calculée en partie par millions (ppm). Les avertisseurs détectent à partir de 9 ppm, soutient M. Gaulin. Ça peut être dangereux à partir de 1000 ppm.

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, (Nouvelle fenêtre) une concentration de monoxyde de carbone de 200 ppm peut causer des maux de tête 2 à 3 heures après l'exposition.

Au-delà de 1200 ppm, il y a un danger immédiat pour la vie et la santé d'un adulte en bonne santé, toujours selon le ministère.

Un camion de pompier.

Un véhicule du Service de sécurité incendie de Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada

Quels sont les symptômes?

Les premiers symptômes, lorsqu’il n’y a pas une grande concentration, c’est d’avoir nausées, et des maux de tête, affirme Louis-George Gaulin.

Lorsqu’il y a beaucoup de monoxyde de carbone à un endroit, c’est le décès à l’intérieur d’une minute.

Louis-George Gaulin, pompier à Gatineau

Les gens finissent par perdre connaissance, conscience et suite à ça, malheureusement, ils vont suffoquer, décéder, relate le pompier, notant du même coup qu’un détecteur peut sauver des vies.

Lorsque l’alarme d'un détecteur de monoxyde de carbone retentit, il est donc important de sortir de la maison et de contacter le 911.

Quand avoir un détecteur de monoxyde de carbone?

Du côté de Gatineau, les instances municipales affirment que si un appareil à combustion est installé dans un bâtiment qui abrite une résidence ou qu'un mur, plancher ou plafond est adjacent à un garage de stationnement, un avertisseur de monoxyde de carbone (CO) doit être installé à l'intérieur de chaque chambre, ou dans le corridor des chambres à moins de 5 mètres de chaque porte.

Il n’y a toutefois aucune loi provinciale au Québec qui force les propriétaires à installer un détecteur de monoxyde de carbone, contrairement à l’Ontario, où l'installation d'avertisseurs est obligatoire dans toutes les maisons.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi