•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien accompagner son adolescent dans le monde du travail

Sur le vif

Avec Marie-Lou St-Onge

En semaine de 15 h à 18 h

Bien accompagner son adolescent dans le monde du travail

Audio fil du vendredi 1 novembre 2019
Une étudiante travaille dans un caté.

Une étudiante prépare un café dans un restaurant.

Photo : iStock

Afin de combattre la pénurie de main-d'oeuvre, les entreprises sont maintenant de plus en plus nombreuses à miser sur les jeunes. Mais travailler à 12 ou 13 ans, est-ce trop tôt?

C’est possible d’occuper un premier emploi dès l’entrée dans l’adolescence, mais il faut s’y préparer. Les parents ont un rôle à jouer dans cette préparation. Un livre vient d’être publié dans le but de les accompagner dans cette démarche : Premier emploi : bien guider son ado.

Le parent doit entre autres aider son enfant à établir pourquoi il veut travailler et établir avec lui ce qu’il sera prêt à sacrifier. Parce qu’il ne pourra pas tout faire : étudier, travailler, avoir une vie sociale et dormir. Ça fait partie de l’apprentissage.

Travailler 15 heures par semaine, quand on est un adolescent, ça peut favoriser la réussite scolaire.

Lanie Desrochers, directrice générale d'Option travail

Selon la directrice générale d’Option travail, Lanie Desrochers, l’entrée sur le marché du travail favorise le développement de la confiance et de l’estime de soi et va parfois aider les jeunes qui ne se trouvent pas bons à l’école, mais qui réussissent au travail, à poursuivre leurs études.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi