Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mercredi 16 octobre 2019

Cordes vocales : jusqu'où peut-on pousser la note?

Publié le

Un homme chante sous la douche.
Est-ce que les personnes qui « chantent mal » peuvent réellement s'améliorer?   Photo : Getty Images / Orbon Alija

Céline Dion était de retour sur les planches à Ottawa cette semaine après une pause pour soigner ses cordes vocales. Elle a poussé la note malgré un problème de voix persistant. Est-ce que ça peut causer des dommages?

Selon Christiane Riel, professeure de chant et de musique à l’Université d’Ottawa, les cordes vocales comportent un muscle et on doit les traiter comme tel. Il faut pratiquer une bonne hygiène vocale et se reposer lorsque la voix déraille. Sinon, on peut affecter les différents tissus qui entourent les plis vocaux.

Quand une voix déraille, c’est comme si on jouait du piano et puis tout d’un coup les touches devenaient beaucoup plus résistantes.

Christiane Riel, professeure de chant et de musique à l’Université d’Ottawa

« C’est le souffle qui passe à travers les cordes, les plis vocaux, et ça sort par la bouche en voix. C’est l’air qui se change en voix. Plus on est fatigués, on a un virus ou on a trop chanté, il y a de l’inflammation qui s’installe dans le larynx et le mucus devient très épais, et ça prend plus de pression d’air avant de pouvoir sortir un son. Plus on pousse, plus ça irrite, et ça devient un cercle vicieux », explique la professeure Riel.

Il y a des voix plus fragiles que d’autres, les chanteurs le savent, tout comme Céline, qui pensait pourtant être suffisamment remise pour reprendre sa tournée de spectacles. Il faut vraiment prendre le temps de reposer sa voix.

Y a des miracles qui arrivent parfois à juste se taire 24 heures. Le silence est vraiment une cure formidable.

Christiane Riel, professeure de chant et de musique à l’Université d’Ottawa

Évidemment, on ne s’en remet pas à 50 ans comme à 20 ans. Il faut prendre le temps qu’il faut et ne pas chuchoter, ce qui est très mauvais pour les cordes vocales, puisque ça déshydrate le larynx.

Chargement en cours