Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mercredi 22 mai 2019

Portrait des femmes qui pourraient donner leur nom à la nouvelle bibliothèque du Plateau

Publié le

L'homme est interrogé sur le campus de l'Université d'Ottawa.
Le président de la Société de l'histoire de l'Outaouais, Michel Prévost, prône la citation partrimoniale du Quartier du Musée.   Photo : Radio-Canada

La Ville de Gatineau dévoile les quatre femmes qui pourraient donner leur nom à la future bibliothèque du Plateau.

Les citoyens de Gatineau sont invités à participer à ce deuxième processus consultatif jusqu'au 12 juin, lequel permettra de déterminer le nom que cette bibliothèque portera.

  • Marie-Thérèse Archambault : Originaire de Hull, elle était une militante francophone et la première laïque en Amérique du Nord à obtenir, en 1932, un doctorat en philosophie scolastique.
  • Donalda Charron était une pionnière du syndicalisme. Elle est devenue la première présidente du syndicat des ouvrières des allumettes.
  • Garbielle Déziel-Hupé est une pionnière de la dramaturgie. Elle a marqué dans les années 1960 et 1970 la scène théâtrale en Outaouais.
  • Clara Lanctôt est née le 15 juillet 1886 à Hull. Elle a enseigné la musique, mais aussi composé. Elle a consacré également son temps à l'écriture de poésie.

Pour en apprendre plus sur ces quatre femmes, nous avons reçu le président de la Société d'histoire de l'Outaouais, Michel Prévost.

Bien qu'il ait soumis la candidature de Marie-Thérèse Archambault, il croit que ce sera le nom de Donalda Charron qui sera retenu.

Chargement en cours