Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du jeudi 2 mai 2019

Un véhicule inondé est dangereux et irrécupérable selon la SAAQ

Publié le

Une voiture complètement submergé
Une voiture lors des inondations de Gatineau   Photo : Radio-Canada

Si jamais vous avez été victime des inondations, il se peut très bien que même votre véhicule ait été inondé. Que devons-nous faire en pareille circonstance?

Pour en connaître davantage, Marie-Lou St-Onge a discuté avec un porte-parole de la Société de l'assurance automobile du Québec, Mario Vaillancourt.

Il faut d'abord savoir que le véhicule ne doit pas être remis en circulation, puisqu'il n'est plus sécuritaire.

Il ne faut vraiment pas tenter de démarrer un véhicule qui a été inondé

Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ

Un véhicule routier ayant été imprégné d’eau ne doit pas être démarré puisque son fonctionnement pourrait avoir été affecté par l’eau.

Pour le déplacer, on doit absolument le remorquer ou transporter.

Comme le souligne Mario Vaillancourt, les dommages peuvent amener un mauvais fonctionnement des composants. L’omniprésence de l’électronique dans les voitures, ça fait en sorte que dans des situations comme celle-là où le véhicule est inondé, l'eau a atteinte des composites électronique importante.

Évidemment, la situation est différente si l'inondation est mineure et n'a pas touché les composantes majeures du système électronique du véhicule. Mais dès que l'eau atteint l'habitacle, il est littéralement irrécupérable.

Pour être déclaré « irrécupérable », un véhicule routier inondé doit répondre à au moins l’un des critères suivants :

  • avoir été inondé jusqu’à la jonction du tablier et du plancher de l’habitacle ou jusqu’à un niveau plus élevé
  • avoir été inondé jusqu’à un niveau ayant pu affecter l’un des composants majeurs de son système électrique (sauf exception)
  • avoir été inondé et présenter un risque pour la santé dû notamment à la présence de moisissures ou de bactéries
  • avoir été inondé et déclaré « perte totale » par l’assureur


Un véhicule inondé qui répond à au moins l’un des critères, et ce, même s’il n’est pas couvert par une police d’assurance, est un véhicule « irrécupérable ». Il ne doit pas être remis en circulation.

- Site internet de la SAAQ sur les véhicules inondés

Une maison complètement entourée d'eau.
La rivière des Outaouais continue de monter à Gatineau. Photo : Radio-Canada/Claudine Richard

Chargement en cours