Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mardi 23 avril 2019

Comment prévenir et guérir les maux de dos et aux jambes

Publié le

Comment se remettre des courbatures après un effort physique
Photo : Radio Canada

Vous avez peut-être fait davantage d'efforts physiques à cause des inondations des derniers jours. Des centaines de citoyens de la région ont bénévolement rempli des milliers de sacs de sable.

Ce matin, il y a sans aucun doute plusieurs résidents de l'Outaouais qui se sont réveillés avec des courbatures.

Comment peut-on éviter ou guérir ce mal après un effort physique?

C'est extrêmement difficile d'éviter ces courbatures

Jérôme Boucher, technicien en éducation physique au Cégep de l'Outaouais

Jérôme Boucher est technicien en éducation physique au Cégep de l'Outaouais et a donné quelques conseils à Marie-Lou St-Onge.

Le corps est une superbe machine qui s'adapte à ce qu'on lui présente. Mais lorsqu'il ne connaît pas certains mouvement ou geste, comme soulever des sacs de sable, le corps ne veut pas revivre ça trop souvent, il s'adapte en créant une inflammation temporaire explique Jérôme Boucher.

Combien de temps peut-on se sentir courbaturé? Est-ce qu’il existe un remède miracle?

Jérôme Boucher affirme qu'il n'y a pas de remède miracle. Le repos est toujours une excellente idée. Un bon sommeil récupérateur est un excellent moyen pour que le corps se répare. Un deuxième moyen très simple, c'est de faire une récupération active, comme une activité à basse intensité.

Une dizaine de personnes remplissent des sacs à l'aide de pelles dans un quartier résidentiel.
Des bénévoles continuent de remplir des sacs de sable à Gatineau pour prévenir les éventuelles inondations. Près de 1000 résidences sont à risque, selon la Ville. Photo : Radio-Canada/Jean Delisle

Chargement en cours