Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mercredi 23 janvier 2019

Comment aider les employeurs à contrer la pénurie de main-d'oeuvre?

Publié le

Des gens attendent sur des chaises pour passer une entrevue.
Les agences de placement sont en expansion au Québec.   Photo : iStock

Savez-vous que le processus de recrutement est devenu un enjeu majeur dans le milieu des affaires? Tellement que la chambre de commerce de Gatineau organise bientôt une formation pour mieux réussir à se vendre en tant qu'employeur.

Depuis les dernières années, la pénurie de main-d’oeuvre place les employeurs dans une autre situation et les force à être beaucoup plus flexibles et créatifs pour convaincre les meilleurs candidats.

Marie-Lou St-Onge a discuté avec Érik Lyman, consultant en architecture de l’image de marque et en image d’entreprise et fondateur de Lyman Média.

Soyez attrayant et parlez de ce que les gens ont à gagner à venir travailler chez vous

Érik Lyman, fondateur de Lyman Média
Une femme et un homme assis à un bureau lors d'une entrevue d'emploi.
Les employeurs doivent être à l'écoute des employers Photo : iStock

Érik Lyman souligne que le manque d'écoute est le principal défaut de bien des patrons et des employeurs. Il faut que l'employeur soit très clair dans ses demandes, ses attentes et ses exigences.

Oui il faut être un bon vendeur [...] mais un vendeur au sens de je suis à l'écoute de tes besoins

Érik Lyman, fondateur de Lyman Média

Il est également important que lors de sa rétroaction, l'employé sente qu'il fait une différence dans l'entreprise et qu'il a eu la chance de grandir et évolué.

Les problèmes sont les mêmes chez les grandes entreprises et dans les petites PME. Il y a seulement la hiérarchie qui est peut-être différente, mais la base demeure la même selon Érik Lyman.

Ça prend des gens de la main-d'oeuvre pour créer une offre de produit et service. Si ce n’est pas là, ça ne sert absolument à rien d'avoir des clients. C'est le défi des entreprises aujourd'hui!  souligne Érik Lyman.

Il rappelle également que les entreprises ne doivent pas débourser davantage d'argent avec cette approche. C'est plutôt de voir les employés quitter l'entreprise qui coûte très cher aux employeurs et de devoir former de nouveaux employés.

Chargement en cours