Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du vendredi 18 janvier 2019

Nous vivons à l'époque la moins violente de l'histoire

Publié le

Un jeune garçon fait le signe de la paix (V) avec sa main
Un jeune garçon fait le signe de la paix (V) avec sa main   Photo : Abid Katib/Getty Images

Les médias témoignent chaque jour en direct de la violence de notre monde. Par contre, il ne serait pas aussi violent qu'on ne le croit, selon Alain Crevier, animateur de l'émission Second regard.

Avec les guerres civiles, attentats terroristes et tueries de masse, nous avons le sentiment de baigner dans la violence. Mais, les statistiques racontent une tout autre histoire.

À la suite de plusieurs recherches, Alain Crevier s’est rendu compte qu’il y avait baisse de la criminalité, des homicides et de la violence dans un pays comme les États-Unis. Par exemple, dans la ville de New York, les homicides sont passés de plus de 2000 dans les années 1990 à un peu plus de 200 l’an dernier.

Un couple se promène dans l'allée centrale entre les tombes.
Le cimetière de Tyne Cot, près d'Ypres, en Belgique, où reposent 11 900 soldats de l'empire britannique morts pendant la Première Guerre mondiale. Photo : Getty Images/Matt Cardy

En Europe, il n’y a pratiquement pas eu de guerres entre des États depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

40 millions de morts au 13e siècle, c'est énorme! Et il n'y avait pas de bombe nucléaire.

Alain Crevier, animateur de l'émission Second regard

Pour ce qui est de la violence conjugale, la violence sexuelle et la violence faite aux enfants, les données et la recherche ne sont pas concluantes.

Les chiffres sont flous et il est difficile de conclure quoi que ce soit. C’est plutôt notre attitude par rapport à cette violence-là a changé. On ne tolère plus cette violence et il y a une hausse des dénonciations, rapporte M. Crevier.

Alain Crevier qui parle à la caméra
Alain Crevier Photo : Radio-Canada

À voir donc, une série de reportages qui sera diffusée ce dimanche à 13 h 30 sur les ondes de Radio-Canada.

Chargement en cours