Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du vendredi 27 juillet 2018

Un frigo anti-gaspillage mit à la disposition des citoyens du Vieux-Gatineau

Publié le

Chaque année, près de 30 milliards de dollars de déchets alimentaires se retrouvent dans les décharges du Canada. Pour contrer ce problème, de plus en plus de regroupements citoyens installent des frigos en libre-service où tous peuvent déposer ou récupérer des produits frais.

Le réfrigérateur se trouve à l’extérieur de l’édifice municipal Jean-René Monette et est géré par le Comité de vie de quartier du Vieux-Gatineau, un organisme communautaire.

Il y a beaucoup d'engouement auprès des frigos parce que les gens dans le besoin peuvent aller chercher [les aliments] en tout anonymat et en toute dignité.

Jessyca Champagne, chargée de projet à l'escouade anti-gaspillage alimentaire

La Table de Concertation sur la Faim et le développement social de l’Outaouais a une escouade anti-gaspillage qui s’occupe de faire le tour chez des agriculteurs partenaires qui leur donnent leurs surplus, leurs invendus et leurs légumes qui ne correspondent pas aux normes esthétiques de l’industrie. Ils s'occupent ensuite de remplir le réfrigérateur. Il y a une trentaine d’agriculteurs partenaires, notamment à Thurso, l’Ange-Gardien, Papineauville, Ripon, Montebello.

Des légumes dans un frigo
Le frigo anti-gaspillage dans le Vieux-Gatineau Photo : Radio-Canada/Yasmine Mehdi

Selon une étude de la Table de Concertation sur la Faim et le développement social de l’Outaouais, il y a 29 000 personnes en insécurité alimentaire dans la région, dont 5300 enfants de moins de 12 ans.

À Gatineau, il y a neuf réfrigérateurs communautaires. Le premier a été installé à la Manne de l’Île à l'automne 2015. Maintenant, on en retrouve à Hull, à Gatineau et même dans la Petite-Nation.

Chargement en cours