Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du vendredi 20 septembre 2019

L’athlétisme : un sport populaire… aux quatre ans!

Publié le

First-place finisher Farah Jacques, left, of Gatineau, Que., fourth-place finisher Katarina Vlahovic, of Surrey, B.C., and third-place finisher Georgia Ellenwood, right, of Langley, B.C., compete in the women's 100 metre hurdles during the Harry Jerome International Track Classic, in Burnaby, B.C., on Wednesday, June 27, 2018. THE CANADIAN PRESS/Darryl Dyck
Farah Jacques, Katarina Vlahovic, Georgia Ellenwood   Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Lorsqu'il est question de sport, les médias traditionnels se concentrent beaucoup sur le hockey, baseball, football, basketball ou soccer. Mais l'athlétisme mérite autant d'attention, selon une olympienne de Gatineau.

Il s’agit d’un sport qui possède énormément d’histoire, bien des gens pratiquent l’athlétisme au Canada et c’est une discipline populaire dans le monde entier. L’épreuve reine des Jeux olympiques, c’est la course du 100 mètres. Une discipline qui fait partie de l’athlétisme.

Mais malheureusement, c’est un sport qui n’obtient pas beaucoup de visibilité lors des années non olympiques, constate la sprinteuse gatinoise Farah Jacques.

C’est vraiment dommage [...] c’est seulement aux quatre ans qu’on parle de l’athlétisme.

Farah Jacques, sprinteuse

Mme Jacques connaît bien cette réalité: elle pratique l’athlétisme depuis l’âge de 14 ans, et a également participé aux Jeux olympiques de 2016.

Farah Jacques, of Gatineau, Que., races to a first-place finish during the women's 100 metre hurdles at the Harry Jerome International Track Classic, in Burnaby, B.C., on Wednesday, June 27, 2018. THE CANADIAN PRESS/Darryl Dyck
Farah Jacques Photo : The Canadian Press/DARRYL DYCK


Les jeunes vont être moins tentés à faire ce sport, puis les gens connaissent moins c’est quoi l’athlétisme, indique-t-elle.

Quand je vais en Europe ou même aux États-Unis et que j’ouvre la télévision, je vois des compétitions de Diamond League [une ligue d’athlétisme de haut niveau] ou d’autres compétitions, souligne la Gatinoise lors d’une entrevue téléphonique.

Un problème coûteux

Cette situation a également des répercussions sur son portefeuille. Pas facile de décrocher des commanditaires lorsque notre sport n’obtient pas beaucoup de visibilité.

Ça pénalise beaucoup les athlètes [...] les personnes sont moins tentées à commanditer les athlètes de ce sport, parce qu’elles n’en entendent pas parler. Alors, quelle publicité cet athlète-là va pouvoir leur faire? Qu’est-ce que ça va pouvoir leur amener?, se demande-t-elle.

Pourtant, ce n’est pas l’occasion qui manque, puisque ces athlètes sont actifs tous les ans lors de compétitions d’envergures. La crème de la crème de l'athlétisme est à l’oeuvre dans la Diamond League, qui organise des événements partout dans le monde.

Farah Jacques
Farah Jacques Photo : Radio-Canada/Simon Lemieux

Il y a également plusieurs compétitions internationales chaque année, comme les championnats du monde, les Pan Américains ou la Coupe continentale d'athlétisme. Ça serait vraiment intéressant si au moins, les championnats canadiens étaient médiatisés ou que ça passe à la télévision, souligne Farah Jacques.

Farah vise bien sûr les Jeux olympiques de Tokyo qui auront lieu l’an prochain. Maintenant que la saison olympiques est entamée, nos vedettes d’athlétisme se retrouveront sûrement davantage sur nos écrans de télévisions et dans les journaux.

Lors de sa participation aux Jeux olympiques de 2016, Farah a terminé en 7e position avec l’équipe canadienne au relai 4x100 mètres. Lors des Jeux de Tokyo, elle veut non seulement se qualifier de nouveau, mais elle désire également prendre part à la course du 100 mètres haies.

Chargement en cours