Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Lou St-Onge
Audio fil du mardi 19 février 2019

Beaucoup de tension à Ottawa lors de la manifestation pro-oléoduc

Publié le

Un policier avec un participant de la contre-manifestation
Un périmètre de sécurité établi par les policiers pour séparer les camionneurs de la contre-manifestation   Photo : Radio-Canada / Josée Guérin

Un convoi de camionneurs a fait beaucoup de bruit aujourd'hui sur la Colline du Parlement. Il a fait son entrée dans la capitale plus tôt aujourd'hui et fait retentir les klaxons pour protester contre le gouvernement Trudeau.

Le groupe a quitté Red Deer en Alberta, la semaine dernière, et a effectué des arrêts un peu partout sur le chemin et en ralliant d'autres manifestants. Ce sont donc des gens provenant de plusieurs provinces qui ont manifesté aujourd'hui à Ottawa. Non seulement de l'Alberta, mais également du Québec et des maritimes.

Les manifestants demandent au gouvernement de Justin Trudeau de construire des oléoducs pour faire sortir le sable bitumineux de l'Alberta et supprimer la « taxe sur le carbone ».

J'ai deux enfants à nourrir, j'ai une maison à payer [...] c'est pas facile, moi je veux travailler

Manifestant du Nouveau-Brunswick

Les participants veulent également que le gouvernement abandonne deux projets de loi présentement à l'étude au Parlement: le premier resserrerait les évaluations environnementales de projets énergétiques, et l'autre qui interdirait le passage de pétroliers sur la côte nord de la Colombie-Britannique.

Ils sont aussi mécontents de la signature par le Canada du Pacte mondial des Nations unies sur les migrations.

Il y a eu des moments de tensions par endroit, puisqu'il y avait aussi une contre-manifestation, parallèlement à la manifestation de camionneurs.

Un groupe varié qui s'identifiait comme solidaire à la cause autochtone pour ce qui est du dossier des pipelines et des questions environnementales. Ils étaient moins nombreux, mais on y retrouvait des personnes de descendance algonquine, des étudiants et des gens de la population en générale qui s'inquiètent.

Nous sommes ici pour montrer notre solidarité avec les peuples autochtones qui luttent de leur territoire

Une participante à la contre-manifestation

Heureusement, il y avait une importante présence policière sur Colline du parlement pour limiter l'interaction entre les deux groupes.

Chargement en cours