Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du mardi 16 octobre 2018

Traverser le lac Saint-Jean… à la course

Publié le

Un homme court sur la neige.
L'organisation a testé le défi en février dernier.   Photo : Courtoisie / Fondation sur la pointe des pieds / Jonathan Martinet

Après la traversée du lac Saint-Jean à la nage et à vélo, voilà qu'il sera possible de relever cet exploit à la course.

La fondation Sur la pointe des pieds organise la première édition des courses Cryo qui aura lieu le 23 février prochain.

Au total, 150 participants s’affronteront sur un parcours de 10 kilomètres ou de 32 kilomètres entre Péribonka et Roberval.

 Non seulement c’est une première régionale, mais c’est une première mondiale. On a fait nos recherches et puis courir sur un lac et de nuit, c’est quelque chose qui se fait nulle part ailleurs sur la planète. C’est un événement qui est inspiré des courses qu’on connaît déjà à la nage et à vélo et on s’est dit : “Pourquoi on ne ferait pas un événement de course à pied sur le lac Saint-Jean? , explique Jean-Charles Fortin, directeur de la fondation Sur la pointe des pieds.

L’organisation a testé l’activité l’hiver dernier lors de la traversée du lac Saint-Jean à vélo.

Un homme court sur la neige. Il y a un couché du soleil.
Les participants vont réaliser cet exploit le soir. Photo : Courtoisie/Fondation sur la pointe des pieds/Jonathan Martinet

En plus de devoir affronter le froid et la glace, les participants vont courir dans l’obscurité.

 On le fait dans l’obscurité et c’est voulu parce que lorsque le soleil tombe, la piste se durcit et c’est beaucoup plus agréable pour courir sur la surface qui est déjà entretenue. On a un partenariat avec la corporation de la véloroute qui fait l’événement en fatbike qui entretient déjà la piste. Ils vont entretenir la piste deux semaines de plus pour nous permettre de l’utiliser , ajoute Jean-Charles Fortin.

Si tout va bien, les premiers coureurs devraient relever le défi de 32 kilomètres en trois heures.

L’organisation aimerait accueillir plus de 500 participants d’ici cinq ans.

Chargement en cours