Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du lundi 21 mai 2018

La Malbaie se prépare à recevoir les leaders mondiaux

Publié le

La maire de La Malbaie, Michel Couturier.
La maire de La Malbaie, Michel Couturier.   Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

À quelques semaines de la tenue du Sommet du G7 dans Charlevoix, la municipalité de La Malbaie redouble d'efforts pour être fin prête à accueillir les milliers de personnes qui sont attendues.

Un texte de Catherine Paradis

Le maire de La Malbaie, Michel Couturier, était loin de se douter que son rôle l’amènerait un jour à accueillir les leaders politiques du monde les 8 et 9 juin prochains.

« J’ai le rôle de les accueillir un à un. Je me sens privilégié d’être le maire d’une municipalité de 8000 habitants et de vivre ça », a-t-il confié en entrevue à l’émission Style libre.

Bien humblement, on sera une fenêtre importante sur le monde.

Michel Couturier, maire de La Malbaie

Le maire explique que les équipes municipales travaillent en accéléré pour répondre aux besoins en matière de sécurité publique notamment.

« Ce qui se faire en 12 ou 18 mois, on l’a fait en quatre mois. On a recruté des pompiers supplémentaires, il faut les loger, il faut que La Malbaie soit belle », a-t-il ajouté.

Il estime que malgré l’ampleur de la tâche, les avantages en matière de visibilité sont hautement bénéfiques pour La Malbaie.

On est presque dans un stade de haute saison touristique que normalement on voit en juillet ou en août.

Michel Couturier

En plus de l’affluence touristique, toute la région de Charlevoix profitera, à long terme, des 15 nouvelles tours de téléphonie cellulaire et du déploiement de la fibre optique.

Tous nos contenus sur le sommet du G7

Chargement en cours