Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du lundi 9 avril 2018

Le gin Km12 prochainement en Europe

Publié le

Un homme barbu tient dans ses mains une bouteille de gin KM12.
Jean-Philippe Bouchard est copropriétaire de la Distillerie du Fjord.   Photo : Radio-Canada / Jessica Blackburn

Après s'être fait connaître dans les succursales de la Société des alcools du Québec avec le gin Km12, la Distillerie du Fjord, de Saint-David-de-Falardeau, part à la conquête de l'Europe.

Le copropriétaire de la distillerie Jean-Philippe Bouchard revient d’une mission économique en France.

Cette visite a permis à l’entreprise familiale de créer des liens d’affaires dans le but d’exporter son gin.

« L’objectif initial était avant tout exploratoire parce que le marché fonctionne extrêmement différemment d’ici, au Québec. C’était aussi une chance pour nous d’aller rencontrer des distributeurs, des importateurs potentiels, donc des partenaires avec qui travailler à l’international », explique Jean-Philippe Bouchard.

Des entreprises ont d'ailleurs dit souhaiter travailler avec la Distillerie du Fjord. Les propriétaires ont d’ailleurs bon espoir de voir ce produit du terroir disponible en Europe d’ici l’été prochain.

« Ce que j’ai remarqué, c’est que cette tendance vers la microdistillation et même la microbrasserie, on avait beaucoup d’avance ici, on est beaucoup plus sensible à ça. Puis en parlant avec des professionnels de l'industrie, ce que j’ai remarqué c’est que ça s’en vient en France. Donc, un produit comme le nôtre avec une signature typiquement boréale de nos forêts québécoises et de fabrication artisanale, bien ça va cadrer exactement dans ce qui s’en vient au niveau des tendances européennes », ajoute M. Bouchard.

Pour répondre à la demande croissante de leur gin, la distillerie a agrandi ses locaux et a optimisé son processus afin de produire davantage de bouteilles. L’entreprise souhaite d’ailleurs offrir de nouveaux produits.

Chargement en cours