•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camps de jour : une ouverture possible, mais des frais importants

Style libre

Avec Doris Larouche

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Camps de jour : une ouverture possible, mais des frais importants

Rattrapage du jeudi 21 mai 2020
Des enfants marchent dans un parc avec leurs sacs à dos.

Le Docteur Strang affirme que les camps de jours pourraient avoir lieu cet été en Nouvelle-Écosse, à condition que les règles de distanciation sociale soient appliquées.

Photo : Radio-Canada

L'annonce de l'ouverture possible des camps de jour cet été ne réjouit pas complètement le directeur général du Centre du lac Pouce, Laval Dionne, qui estime que les restrictions imposées entraîneront des frais importants.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé jeudi que les camps de jour pourront ouvrir le 22 juin, mais que les groupes seront limités à 10 enfants, pour éviter la propagation de la COVID-19. Ainsi, il faudra engager plusieurs moniteurs supplémentaires, car les ratios seront encore plus bas pour les tout-petits: sept enfants maximum chez les 7 à 8 ans; cinq enfants maximum chez les 5 à 6 ans; et quatre enfants maximum chez les 3 à 4 ans.

Le Centre du lac pouce va pouvoir accueillir entre 1000 et 1500 enfants, dès le 22 juin, mais avec des changements considérables dans l’accueil de la clientèle.

On était en attente depuis quelques semaines de cette annonce, mais il y a beaucoup de contraintes qui vont nous occasionner des frais très importants, a déploré Laval Dionne.

Les groupes seront réduits de moitié afin de répondre aux directives de la Santé publique. Mais Laval Dionne a confié, en entrevue à Style libre, qu’il y aura le même nombre d’enfants au camp, mais qu'il pourrait y avoir un manque du côté des moniteurs.

On espère que l’appel de M. Legault va être entendu, car on a un petit volume de CV pour l’instant.

directeur général du Centre du lac Pouce

Le camp de jour va devoir s’adapter à plusieurs restrictions dues à la pandémie.

  • Distanciation physique obligatoire
  • Normes sanitaires strictes
  • Privilégier les activités extérieures
  • Privilégier les activités sans-contact

Heureusement, on est très créatif pour trouver des activités, mais là aussi ça demande du temps et des ressources supplémentaires, a-t-il poursuivi.

Le Centre du lac Pouce ne pourra toutefois pas proposer la totalité de son offre habituelle cet été. Le lieu est aussi un camp de vacances où les enfants dorment sur place, mais le gouvernement ne permet pas leur réouverture avant 2021.

Laval Dionne interpelle les gouvernements pour aider les camps comme le sien ainsi que le conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !