•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des accusations mensongères, plaide l'avocat du Zoo de Falardeau

Style libre

Avec Doris Larouche

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Des accusations mensongères, plaide l'avocat du Zoo de Falardeau

Rattrapage du mercredi 19 février 2020
Dominic Bouchard.

Dominic Bouchard est l'avocat des propriétaires du Zoo de Falardeau.

Photo : Radio-Canada

La direction du Zoo de Falardeau a réagi aux accusations de mauvais traitements sur ses animaux, indiquant par voie de communiqué mercredi que « les allégations sont fausses et mensongères ».

Dominic Bouchard, l'avocat mandaté par le propriétaire, Daniel Gagnon, a également accordé une entrevue à Doris Larouche dans le cadre de l'émission Style libre.

Pour l'instant, il dit ne pas vouloir s'en prendre au traitement journalistique fait par Le Quotidien. Il cible cependant les ex-employés qui ont rapporté une longue série de cas d'animaux maltraités. Selon lui, il est évident que ces personnes se sont concertées. L'avocat vise donc plutôt les personnes qui ont sollicité le journal pour établir un plan de match pour avoir des récriminations aussi virulentes à l'endroit du Zoo de Falardeau. Nous les avons reprises une par une et dans le communiqué de presse, nous les réfutons en mentionnant d'ores et déjà qu'il s'agit de mensonges, un tissu de mensonges qui est fomenté par des ex-employées et qui, dans ce cas-ci, ce sera contesté.

Dominic Bouchard est également revenu sur le cas d'un cacatoès, un oiseau exotique, qui aurait été retrouvé mort gelé dans une grange par -40 degrés Celsius.

Dans ce cas précis-là, c'est une employée qui a pris une initiative personnelle. Vous allez voir dans le communiqué que cette employée-là avait même de son propre chef sorti un animal du jardin zoologique pour l'amener dans un lieu public qui est un bar et on a des témoins qui vont venir le relater. Donc, évidemment, c'est un comportement qui est inacceptable qui avait été sanctionné par des réprimandes à l'époque. Mais, évidemment, M. Gagnon, ainsi que les propriétaires, ne peuvent pas avoir le contrôle sur tout et dans le cas du cacatoès, effectivement, c'est une explication qu'on fera valoir.

Me Dominic Bouchard, avocat du Zoo de Falardeau

Toujours selon l'avocat, le Zoo de Falardeau subirait déjà des impacts financiers importants. Il y aurait plusieurs annulations de visites scolaires. Ce qui est malheureux, parce que ce sont des décisions qui sont prises alors que l'envers de la médaille n'avait pas été fourni encore et que personne du Zoo de Falardeau n'avait donné de version pour contredire des allégations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi