•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc-Olivier Fortin préside le comité de candidatures du PCC

Style libre

Avec Doris Larouche

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Marc-Olivier Fortin préside le comité de candidatures du PCC

Rattrapage du lundi 20 janvier 2020
Marc-Olivier Fortin.

Le président du comité de mise en candidature pour la course à la chefferie du Parti conservateur, Marc-Olivier Fortin.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

C'est l'adjoint principal du député Richard Martel, Marc-Olivier Fortin, qui préside le comité de neuf personnes appelé à choisir les candidatures pour devenir chef du Parti conservateur.

Marc-Olivier Fortin milite au Parti conservateur depuis 2008 et a déjà été vice-président de la formation politique. Il siégeait aussi à l'exécutif du comité des règles à la dernière course au leadership du parti.

Le rôle du comité est d'examiner si les candidats répondent aux critères et à s'assurer qu'ils ne cachent pas des squelettes dans le placard.

Il y a deux choses dans un cahier de candidature que moi je regarde absolument, dont "Est-ce que la personne nous a menti sur son application?" Donc, en partant, pour nous, c'est sûr que si tu mens et qu'on le découvre, la candidature est rejetée. Et évidemment, il y a une question par rapport à si la personne adhère aux principes du Parti conservateur. Si on répond non à la question, bien c'est sûr que si tu te présentes à la chefferie du Parti conservateur, j'ose espérer que la personne adhère aux principes.

Marc-Olivier Fortin

Marc-Olivier Fortin, qui pourrait être amené à trancher en cas d'égalité au sein du comité, précise que son opinion n'engage en rien celle de du député Richard Martel.

Jusqu'à maintenant, le parti n'a reçu aucun cahier de candidature. L'ancien ministre Peter MacKay a fait savoir qu'il se lançait dans la course. Au Québec, le nom de Jean Charest circule beaucoup. Dimanche, le député Gérard Deltell a indiqué qu'il n'était pas intéressé.

Marc-Olivier Fortin a des racines régionales, ayant vécu cinq ans à Alma dans sa jeunesse. Il est revenu au Saguenay-Lac-Saint-Jean en 2017 pour travailler avec RIchard Martel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi