•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enseignants recherchés à Opitciwan

Style libre

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Enseignants recherchés à Opitciwan

Audio fil du mercredi 10 juillet 2019
Vue d'ensemble d'Obedjiwan, en Haute-Mauricie

Vue d'ensemble d'Obedjiwan, en Haute-Mauricie

Photo : Facebook du Conseil des Atikamekw Opitciwan

La communauté autochtone d'Opitciwan a un besoin criant d'enseignants et de conseillers pédagogiques. Elle est aussi à la recherche de deux directeurs d'école.

Le Conseil des Atikamekw lance donc une campagne de recrutement destinée aux professionnels en éducation désireux d’œuvrer auprès des jeunes de 5 à 18 ans.

Une trentaine d’enseignants sont recherchés.

Nous ne serons pas très à cheval [sur les qualifications]. Du moment où les gens auront leur brevet d’enseignement, peu importe le champ, ça va nous convenir parce que nos groupes au secondaire ont besoin de soutien et de mise à niveau alors ça va nous convenir, a résumé la directrice de l’éducation de la communauté, Nathalie Potvin, en entrevue à l’émission Style libre.

Elle ajoute que les salaires sont alléchants. Les enseignants peuvent recevoir jusqu’à 79 000 $ par année, en plus d’une prime de 5000 $.

Quand on sort de l’université et qu’on a un beau salaire comme ça, ça aide à payer les prêts et bourses. En plus, les logements sont fournis. Ils sont très propres, meublés, la télévision et l’Internet sont fournis.

Nathalie Potvin, directrice de l'éducation, Opitciwan

Défi

De nombreux élèves d'Opitciwan, située à trois heures de route de Roberval, éprouvent des difficultés en lecture.

C’est un beau défi pour un enseignant. Les élèves commencent au point zéro et à la fin de l’année, ils savent lire. Que voulez-vous de plus pour un enseignant?, dit Nathalie Potvin.

Arrivée récemment en poste, la directrice signale que les membres de la communauté sont des gens accueillants. Elle met aussi en relief le fait que le secteur est un véritable paradis pour les amateurs de pêche au doré.

Les services qu’ils ont à l’école, on n’a pas ça dans les écoles au Québec en ce moment. Ils ont des orthophonistes, des orthopédagogues et des budgets intéressants pour tout. Il y a des ordinateurs dans toutes les classes et ils sont très bien organisés.

Nathalie Potvin, directrice de l'éducation, Opitciwan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !