•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Engouement pour les microbrûleries au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Style libre

Avec Doris Larouche

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Engouement pour les microbrûleries au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Audio fil du lundi 17 juin 2019
Des grains de café verts, prêts à être torréfiés

Des grains de café verts, prêts à être torréfiés

Photo : Radio-Canada / Alexandre Duval

Après les microbrasseries, c'est maintenant au tour des microbrûleries d'avoir la cote. Face à l'augmentation de la demande de café torréfié localement, l'Élojia Café de Saint-Nazaire doit augmenter sa production.

C'est pour obtenir des grains de café plus frais et torréfiés localement que Bianka Fortin Tremblay et Michaël Pagé ont décidé d'ouvrir une microbrûlerie dans leur village. Deux ans plus tard, la demande est de plus en plus grande.

On voit l’essor que ça prend. On est en rénovation et on s’est doté d'un nouveau torréfacteur pour produire plus.

Bianka Fortin-Tremblay, propriétaire d'Elojia Café

Elojia Café importe des grains de café verts et effectue différents types de torréfactions basés sur leurs propres recettes. Les propriétaires expliquent qu'ils se démarquent principalement avec ses mélanges de différentes torréfactions et de différentes provenances. On mélange les torréfactions pour aller chercher les cafés goûteux sans amertume. On travaille seulement avec l’Arabica, mais on a plusieurs provenances, le Pérou, le Guatémala, le Mexique, le Costa Rica, le Brésil…

L'entreprise de Saint-Nazaire possède une vingtaine de points de vente dans la région, en plus d'offrir les commandes en ligne partout au Québec. On a aussi l’option de faire votre café personnalisé sur mesure, vous choisissez l’origine et les mélanges ainsi que la torréfaction, ajoute Bianka Fortin-Tremblay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi