Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du jeudi 31 octobre 2019

Explorer le monde d’un pôle à l’autre

Publié le

Un glacier en Antarctique
Le couple a pu s’émerveiller devant de nombreux icebergs pendant son périple en Antarctique.   Photo : Rodrigue Potvin

Sept jours en Alaska en 1997 ont donné la piqûre des voyages de croisière à Danielle Lemieux et Rodrigue Potvin. Pourtant, ce n'est qu'en 2005, après plusieurs années à profiter de son chalet et de son véhicule motorisé, que le couple de Saguenay adopte véritablement les croisières. Depuis, il a près d'une trentaine de périples en mer à son actif.

Un texte de Johanie Bilodeau

De l’Alaska aux îles des Caraïbes, du canal de Panama à la Russie : les Saguenéens en ont vu du pays en naviguant sur la mer. Des croisières maritimes aux croisières fluviales, ils ont également bourlingué en eaux européennes sur la Méditerranée, sur la mer du Nord et sur certains fleuves de l’Europe centrale, tels que le Rhin, le Main et le Danube.

En 2019, deux croisières ont littéralement mené le couple d’un pôle à l’autre, de l’Antarctique à l’Arctique. Conséquemment, cette année, nous sommes bipolaires, plaisante Rodrigue Potvin.

Danielle Lemieux et Rodrigue Potvin sur le pont d'un navire avec des montagnes enneigées en arrière-plan
Danielle Lemieux et Rodrigue Potvin sont des amoureux de voyages de croisière.   Photo : Courtoisie : Rodrigue Potvin
Des pingouins sur un iceberg
Le spectacle de pingouins sur un iceberg avait de quoi impressionner les Saguenéens.   Photo : Rodrigue Potvin

La croisière des Saguenéens en Arctique leur a fait longer la Norvège du sud au nord, jusqu’au 71e parallèle. « L’Arctique est assujetti au Gulf Stream, l’eau chaude de l’Atlantique, explique Rodrigue Potvin. La côte de la Norvège est comparable aux paysages qu’on voit sur la Côte-Nord [...] C’est plus désertique. Il n’y a pas de neige, sauf qu’au loin, on voit des glaciers et des neiges éternelles. »

En Antarctique, les informations partagées par les chercheurs ont ajouté à l’émerveillement du couple. « Il y avait un glacier qui faisait 11 miles de long par 5 miles de large [environ 18 kilomètres par 8] », s’impressionne encore Danielle Lemieux.

Ce continent de glace a beaucoup dépaysé les deux retraités. « C’est de la neige et des icebergs partout autour du continent, décrit Rodrigue Potvin. L’Antarctique a jailli des mers à la suite des éruptions volcaniques. Donc, toutes les montagnes sont noires, mais recouvertes de glaciers ou de neige. »

Les entrepôts de poisson à Begen, en Norvège
Les entrepôts de poisson de la ville de Bergen, en Norvège, sont un coup de coeur de Rodrigue Potvin.   Photo : Rodrigue Potvin

Outre la facilité des croisières, l’ambiance festive et décontractée y est pour beaucoup dans le choix des voyages du couple de retraités. Les activités variées, comme les spectacles, les ateliers de cuisine, le cinéma et la piscine comblent Mme Lemieux et son époux. Ce que j’aime le plus, c’est être sur les ponts extérieurs et regarder les paysages, rapporte Rodrigue Potvin. Pas quand on est en pleine mer [...] mais lors de l’accostage et quand on part d’une destination.

C’est aussi l’occasion pour le couple de repérer les endroits qu’il souhaiterait visiter plus en profondeur lors d’un prochain voyage. Ça nous permet de voir les endroits les plus importants, soutient Danielle Lemieux. En croisière, tu vois ce qu’il y a de plus beau au départ.

Un bateau de croisière
Le couple en est à plus d’un séjour sur des navires de croisière.   Photo : Rodrigue Potvin

Des moments magiques, les Saguenéens en vivent à la tonne lors de leurs voyages sur l’eau. Que ce soit un spectacle de baleines qui remontent à la surface en Antarctique ou de pingouins qui marchent sur une banquise, les glaciers qui en imposent ou le Parlement de Budapest, en Hongrie, qui s’illumine la nuit venue, les souvenirs s’accumulent dans leurs valises.

Une croisière, pour moi, c’est magique. On n’en a pas fait une où on a été déçus. Pas une. Pas une. Elles sont toutes magiques mes croisières.

Danielle Lemieux
Le Parlement de Budapest, en Hongrie, illuminé le soir
Le Parlement illuminé de Budapest, en Hongrie, est une image gravée dans le coeur des deux voyageurs.   Photo : Rodrigue Potvin
La chute Kjosfossen en Norvège
Lors d’une balade en train en Norvège, Danielle Lemieux et Rodrigue Potvin ont pu admirer la chute Kjosfossen, haute de 225 mètres.   Photo : Rodrigue Potvin

Questions en rafale avec Danielle Lemieux

  • Une découverte culinaire? La flammkuchen [tarte flambée]. Un genre de pizza qui a été réinventé et que j’ai cuisiné avec le chef à bord d’un bateau. C’est une pâte sur laquelle il y a de la crème sûre, du prosciutto, des oignons, un fromage. C’est gratiné. Coup de coeur!
  • Que faut-il essayer? Tout ce qui s’essaie, que ce soit côté cuisine ou côté belles excursions. Si on peut les faire, à faire.
  • Quelle émotion vous habite le plus pendant vos voyages de croisière? La joie, le bonheur, la liberté.
  • Ce qui vous est le plus utile dans vos bagages? Mon petit fer à vapeur. Un petit défroisseur mini, mini, léger. Je ne peux plus me séparer de ça. Après mon mari, c’est mon petit fer à vapeur.
  • Prochaine destination? Une croisière de 16 jours dans les Caraïbes du Sud pour Noël et le Jour de l’An. Ça va être notre deuxième expérience de passer les fêtes à bord d’un navire. Puis, on va souligner nos 40 ans de mariage.

Questions en rafale avec Rodrigue Potvin

  • Météo favorable ou défavorable? Généralement favorable, sauf en Antarctique. Lorsqu’on a laissé l’Antarctique pour revenir aux îles Malouines, on a eu 24 heures pour ne pas dire 36 heures de mer agitée.
  • Un incontournable? À Bergen, en Norvège, les entrepôts de poisson qui datent de la fin du XIXe siècle et qui ont été rénovés. Ça nous offre un paysage unique.
  • Que faut-il essayer? Être à l’extérieur sur les ponts et admirer les paysages.
  • Quelle émotion vous habite le plus pendant vos voyages de croisière? Un sentiment de bien-être de vivre sur une planète aussi belle et aussi variée.
  • Ce qui vous est le plus utile dans vos bagages? Il ne faut pas oublier de séparer son linge dans deux valises, au cas où l’inévitable arriverait. Cette année, la valise de mon épouse a mis quelques jours à arriver.
  • Ce qui vous manque le plus? Les prix abordables pour les vins. Sur les bateaux de croisière, le vin est très dispendieux.
Danielle Lemieux et des pingouins aux îles Malouines
Danielle Lemieux immortalise son passage aux îles Malouines.   Photo : Rodrigue Potvin
Des pingouins sur une plage
Le couple a pris plaisir à observer les pingouins lors de ses périples.   Photo : Rodrigue Potvin

Chargement en cours