Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du jeudi 17 octobre 2019

À la découverte du Pérou

Publié le

Dominic Munger devant la montagne des sept couleurs, au Pérou
Les couleurs de la réputée montagne Vinicunca, couramment appelée la montagne aux sept couleurs, attirent les curieux par milliers.   Photo : Courtoisie : Dominic Munger

Où les billets d'avion me mèneront-ils cette fois? C'est la question que se pose souvent Dominic Munger quand vient le temps de choisir sa prochaine destination voyage. Guidé par les prix des billets d'avion, le Saguenéen a finalement mis le cap sur le Pérou lors de son dernier périple en terre étrangère.

Un texte de Johanie Bilodeau

M. Munger a mis les pieds dans ce pays plongé dans l’hiver en juin dernier, alors que le soleil d’été brillait au Québec. Curieux de ce pays depuis trois ans, il s’est laissé émerveiller par ce petit bout du monde qu’il a trouvé très zen, une fois sorti de la capitale, Lima, pluvieuse et brumeuse lors de la saison froide.

La place centrale de Cuzco, au Pérou
Lors de son séjour au Pérou, Dominic Munger a déambulé dans les rues de la ville de Cuzco.   Photo : Dominic Munger

Celui qui voulait la randonnée, les montagnes et le plein air au centre de son voyage a été servi avec ce pays montagneux, où l’altitude est à considérer. Dominic Munger a, notamment, fait une randonnée de trois jours dans le canyon de Colca, dans le sud du Pérou, deuxième canyon parmi les plus profonds du monde.

Le groupe d’une dizaine de personnes a descendu les 1300 mètres du canyon et y a passé deux nuits, avant de remonter tous ces mètres aux petites heures de la troisième journée. La récompense de cette dernière journée de randonnée à la lueur d’une lampe frontale : admirer le lever du soleil depuis le sommet. Les randonneurs ont passé trois jours à vivre coupés du monde, avec peu d’électricité, sans eau potable ni réseau cellulaire.

C’est très rare dans notre société qu’on soit capables de se couper complètement du monde et je trouve que ça fait du bien. J’étais content de le faire [...] Quand j’étais là, je me disais : OK, il pourrait arriver n’importe quoi sur la Terre actuellement et je pense que je ne m’en rendrais même pas compte.

Dominic Munger
Dominic Munger dans le canyon de Colca, au Pérou
Une randonnée de trois jours dans le canyon de Colca a été une expérience marquante pour le voyageur.   Photo : Courtoisie : Dominic Munger
Le canyon de Colca, au Pérou.
Le canyon de Colca vient au second rang des canyons les plus profonds du monde.   Photo : Dominic Munger

Bien qu’il était au Pérou, le trentenaire refusait d’aller visiter le Machu Picchu, repoussé par la flopée de touristes qui envahit le site tous les jours. Les encouragements d’autres voyageurs l’ont finalement amené à revenir sur sa décision. M. Munger s’est procuré un billet pour la première visite de la journée et a fait la longue route pour se rendre au site mythique, comme quelques centaines de curieux.

En arrivant en haut, c’était très très brumeux, se remémore le voyageur. Je ne voyais absolument rien. Le soleil s’est levé et, tranquillement, la brume s’est dissipée et le Machu Picchu est apparu. Comme un voile, comme un rideau qui se lève sur le spectacle. C’était un moment magique. Ç’a pris environ 45 minutes avant que le brouillard se dissipe. Je m’étais assis et j’ai juste admiré tout ça. C’était fabuleux.

Dominic Munger devant le Machu Picchu, au Pérou
Malgré le grand nombre de touristes qui visitent le Machu Picchu tous les jours, Dominic Munger a été complètement subjugué par cette merveille du monde.   Photo : Courtoisie : Dominic Munger

C’est au fil des heures que le site devient envahi par les hordes de touristes qui veulent leur photo Instagram parfaite. Malgré tout, Dominic Munger ne regrette pas d’y avoir mis les pieds. C’est une merveille du monde. Quand on arrive au sommet, on comprend pourquoi, conclut-il.

Des montagnes aperçus sur la route, au Pérou
La route vers le village d’Aguas Calientes offre des panoramas magnifiques.   Photo : Dominic Munger

Questions en rafale avec Dominic Munger

  • Une découverte culinaire? J’ai découvert la viande d’alpaga, mais j’ai surtout mangé des ceviches incroyables.
  • Météo favorable ou défavorable? Favorable. Même si j’étais en hiver, c’était très ensoleillé, mais très froid.
  • Simplicité volontaire ou hôtel 5 étoiles? Comme j’ai dormi en auberges de jeunesse tout le temps et que j’ai voyagé avec un sac à dos de 20 litres seulement, je pense que c’est beaucoup plus simplicité volontaire.
  • Un incontournable? Le Machu Picchu.
  • Que faut-il essayer? L’altitude. C’est vraiment une expérience incroyable à vivre.
  • Budget respecté ou dépassé? Amplement respecté. Le Pérou, en ville, c’est très cher, mais lorsqu’on s’éloigne un peu des villes, le coût de la vie est très abordable.
  • Quelle émotion vous a le plus habité pendant votre voyage? Le bien-être. J’étais bien dans ce pays. J’ai décroché complètement. J’ai senti que c’était un pays très zen.
  • Ce qui vous a été le plus utile dans vos bagages? Un purificateur d’eau. Comme l’eau n’était pas potable là-bas et que je voulais éviter d’acheter des bouteilles d’eau, j’ai purifié mon eau chaque jour.
  • Ce qui vous a le plus manqué? L’eau potable!
  • Prochaine destination? Je ne connais pas encore ma prochaine destination. Les prix des billets d’avion vont me guider prochainement.
La montagne de Salcantay, au Pérou
Le charme des montagnes du Pérou est indéniable. Cette vue sur le Salcantay, le plus haut sommet de la cordillère de Vilcabamba, en est la preuve.   Photo : Dominic Munger
La ville d'Arequipa, au Pérou
Les bâtiments d’Arequipa, au Pérou, construits avec de la pierre volcanique blanche, lui valent le surnom de « ville blanche ».   Photo : Dominic Munger
Le lac Titicaca, au Pérou
Dominic Munger a pu admirer le lac Titicaca, celui le plus en altitude du monde, tout en observant, au loin, les côtes de la Bolivie.   Photo : Dominic Munger

Chargement en cours