Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du jeudi 3 octobre 2019

Quand la Grèce s’impose

Publié le

L'archipel de Santorin et Pamela Champagne
L’archipel de Santorin, en Grèce, a été un immense coup de cœur pour Pamela Champagne.   Photo : Courtoisie : Pamela Champagne

Faire du camping au Nouveau-Brunswick, tel était le plan de Pamela Champagne en 2013 lorsqu'elle a lancé une annonce sur Facebook pour se trouver un partenaire de voyage. En 24 h, tout a changé : elle s'est retrouvée assise dans un avion en direction de la Grèce. On peut dire que c'est la destination qui l'a choisie et non l'inverse.

Un texte de Johanie Bilodeau

Mme Champagne et sa compagne de voyage ont donc atterri dans une Athènes mouvementée, où les manifestations contre les mesures d’austérité liées à la crise financière du pays allaient bon train. Loin de cette réalité le jour, au cœur des attractions touristiques de la capitale, les deux voyageuses n’ont pas trop senti le pouls de la crise. Mais le soir, accueillies gratuitement chez un résident de la place grâce à la communauté du Couchsurfing, les tensions se faisaient davantage sentir.

Le jour, ça allait bien, se remémore Pamela Champagne. Le soir, quand on rentrait, on regardait la télé locale et on voyait les feux devant le Parlement et tout. Il y avait une énergie très éclectique. Il y avait vraiment une portion plus touristique où on le vivait moins, mais [...] quand on s’éloignait un peu [du centre], on sentait plus cette espèce de tension qu’il y avait à l’époque.

Le théâtre Dionysos de la Grèce antique, à Athènes
La marche vers l’Acropole d’Athènes offre une vue sur le théâtre Dionysos de la Grèce antique.   Photo : Pamela Champagne
Le temple de Zeus olympien, aussi connu sous le nom d’Olympiéion
Le temple de Zeus olympien, aussi connu sous le nom d’Olympiéion, a été l’une des visites préférées de Pamela Champagne, lors de son séjour à Athènes, en Grèce.   Photo : Pamela Champagne

Après quatre jours à partager leur temps entre le Parthénon, la bibliothèque d’Hadrien et le temple de Zeus olympien qui a accueilli les premiers Jeux olympiques, les deux aventurières ont mis le cap sur le romantique archipel de Santorin. Sur le traversier : surprise! Mme Champagne se découvre le mal de mer. Ç’a été les pires 11 heures de ma vie, autre que mon accouchement!, dit-elle en riant en se rappelant son supplice à bord du bateau.

Une fois les deux pieds sur l’île principale de Santorin, l’onde est oubliée. C’est une histoire d’amour instantanée qui naît entre la femme originaire de Princeville et cet archipel prisé des Cyclades. Je crois que je pourrais habiter là-bas., affirme Pamela Champagne, toujours sous le charme. Au menu : des heures et des heures de balade en VTT autour de la caldeira, la route des vins, les visites de plages et les couchers de soleil à couper le souffle à Oia, la ville où résident les voyageuses pendant leur séjour à Santorin.

Pamela Champagne sur un VTT, à Santorin, en Grèce
La voyageuse a sillonné les routes sinueuses de Santorin sur un VTT pendant tout son séjour là-bas.   Photo : Courtoisie : Pamela Champagne

Six ans plus tard, Pamela Champagne entretient toujours des communications régulières avec ses hôtes grecs et porte toujours dans son cœur les couchers de soleil d’Oia.

Vingt-trois pays plus tard, je considère encore que la Grèce a le plus beau coucher de soleil au monde.

Pamela Champagne
Un coucher de soleil à Oia, à Santorin
Les couchers de soleil à Oia, une ville de Santorin, ont émerveillé Pamela Champagne.   Photo : Pamela Champagne
Des voyageurs admirent le coucher de soleil à Santorin.
La réputation des couchers de soleil de Santorin n’est plus à faire : les voyageurs s’y regroupent pour les admirer.   Photo : Pamela Champagne

Questions en rafale avec Pamela Champagne

  • Une découverte culinaire? C’est une découverte peu bonne, mais que j’ai aimé découvrir quand même. C’est la pieuvre qui est un mets très servi là-bas. Avec une quantité monstrueuse de tzatziki, c’était excellent.
  • Météo favorable ou défavorable? Favorable x 1000! Il y a eu un nuage et je crois qu’on voyait à travers.
  • Un incontournable? Le coucher de soleil à Oia [à Santorin].
  • Que faut-il essayer? Louer un VTT ou un mode de transport pour vous promener autour de la caldeira. C’est à faire absolument.
  • Budget respecté ou dépassé? On n’avait pas vraiment de budget en partant, mais j’ai respecté ce que j’avais dans mon compte.
  • Quelle émotion vous a le plus habitée pendant votre voyage? La romance. C’était très romantique comme ambiance.
  • Ce qui vous a été le plus utile dans vos bagages? Mon fer plat, parce que c’est tellement humide! C’est hallucinant.
  • Ce qui vous a le plus manqué? L’alphabet! Se retrouver dans les rues d’une ville où l’alphabet n’est pas celui que tu connais, ce n’est pas évident.
  • Prochaine destination? On vise le Pérou avec bébé. Donc, ce serait le Pérou pour le Machu Picchu.
Un village sur une île grecque
Lors de leurs longues heures à bord de traversiers, les deux voyageuses ont pu admirer différents paysages, dont ce village.   Photo : Pamela Champagne

Chargement en cours