Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du jeudi 12 septembre 2019

Traverser le Canada en famille

Publié le

Le mont Sulphur, à Banff, en Alberta
Pendant son périple, la famille de Marie-Ève Bérubé a pu admirer ce magnifique panorama du mont Sulphur, à Banff, en Alberta.   Photo : Marie-Ève Bérubé

Voyager en famille, c'est le rêve que caressaient Marie-Ève Bérubé et son conjoint. La destination était secondaire pour le couple et ses trois enfants de 8, 12 et 14 ans. Ils se sont finalement arrêtés sur le Canada et ont décidé de sillonner les routes du pays, du Lac-Saint-Jean à la Colombie-Britannique. Au passage, des arrêts dans le Nord de l'Ontario et en Alberta se sont imposés.

Le couple et ses enfants ont profité du congé estival pour vivre leur périple. À peine la cloche annonçant la fin de l’année scolaire ayant sonné, ils ont fermé la porte de leur véhicule motorisé afin de prendre la route pour sept semaines.

Marie-Ève Bérubé et ses trois enfants devant le lac Agnes, dans le parc national de Banff, en Alberta
Marie-Ève Bérubé et ses trois enfants, Laurence, Arnaud et Jules, ont immortalisé leur passage au lac Agnes, dans le parc national de Banff, en Alberta.   Photo : Courtoisie : Marie-Ève Bérubé

Randonnées en grand nombre, activités en plein air, trouvailles culinaires : la famille a misé avant tout sur les expériences. Les musées, c’est bien, [...], soutient Marie-Ève Bérubé, mais les expériences où tu vas toi-même gratter le sol pour essayer de trouver des os de dinosaures, ç’a quelque chose de magique. Tu te dis, je vais m’en rappeler toute ma vie.

Tout en essayant de respecter les goûts et les intérêts de chacun, les cinq voyageurs se sont promenés dans les paysages variés du Canada. Ils ont notamment fait un safari dans le parc provincial Dinosaur, en Alberta, visité la reconstitution du poste de traite de Fort William, en Ontario, et fait une descente en bobsleigh de 1,4 kilomètre à la Pipe Mountain Coaster, en Colombie-Britannique. Parmi toutes leurs expériences, la randonnée au mont Edith Cavell, à Jasper, en Alberta, est l’un des coups de coeur de Marie-Ève Bérubé.

Marie-Ève Bérubé et ses enfants assis sur le mont Edith Cavell, à Jasper, en Alberta
Le mont Edith Cavell, à Jasper, en Alberta, est une activité marquante pour Marie-Ève Bérubé.   Photo : Courtoisie : Marie-Ève Bérubé

Tu es face à un glacier qui est en train de se détacher en morceaux et qui tombe dans une espèce de cuvette où il y a de gros morceaux de glace. Les glaciers, ça m’a vraiment impressionnée [...] C’était spécial à cause de la proximité et de la curiosité du mélange de il fait chaud et il y a un glacier qui est en train de fondre devant mes yeux.

Marie-Ève Bérubé

Ce voyage a aussi permis à la mère de famille de prendre conscience que les Québécois ne sont pas si différents des Canadiens anglophones. Malgré les paysages qui la faisaient se sentir ailleurs, Mme Bérubé n’avait pas l’impression d’être une étrangère dans les autres provinces. On se sent chez nous, mais pas chez nous. Il y a un dépaysement, mais sans le côté étranger, conclut-elle.

Le lac Émeraude, dans le parc national Yoho, en Colombie-Britannique, et des montagnes en arrière-plan.
Le lac Émeraude, dans le parc national Yoho, en Colombie-Britannique, a de quoi charmer.   Photo : Marie-Ève Bérubé

Questions en rafale avec Marie-Ève Bérubé

  • Une découverte culinaire? On a goûté aux fish and chips au saumon, sur les quais, à Victoria. C’était hallucinant. C’était au restaurant Red Fish Blue Fish, qui est une institution. C’est mémorable. C’est mon coup de coeur.
  • Météo favorable ou défavorable? La météo a été clémente à notre égard comme on n’aurait pas pu espérer. Ç’a été fantastique.
  • Un incontournable? J’ai trouvé les glaciers impressionnants. Prendre le thé dans une maison de thé en haut des Rocheuses, c’est magique aussi.
  • Que faut-il essayer? Ne pas voir les obstacles comme des obstacles, mais les laisser nous guider un peu.
  • Budget respecté ou dépassé? Budget respecté! On a été raisonnables. Pas beaucoup de restaurants. On a fait tout ce qu’on voulait, mais en respectant le budget.
  • Quelle émotion vous a le plus habitée pendant votre voyage? J’ai été sereine. On prenait chaque jour l’un après l’autre. Tout se passait bien.
  • Ce qui vous a été le plus utile dans vos bagages ou dans votre véhicule récréatif? Être capable de traîner une voiture ou d’avoir une voiture.
  • Ce qui vous a le plus manqué? Je pense que c’est cuisiner mes desserts maison. J’aime bien cuisiner. Parfois, je m’ennuyais de pouvoir faire de la popote.
  • Prochaine destination? C’est rare que je dis ça, mais, pour l’instant, je n’en ai aucune idée. On dirait que c’était notre rêve depuis des années et, maintenant, il est réalisé. Je ne sais pas ce qui va arriver. On va rester ouverts.
Le reflet d'une montagne sur le lac Émeraude, dans le parc national Yoho, en Colombie-Britannique.
Le lac Émeraude, dans le parc national Yoho, en Colombie-Britannique, était presque parfaitement miroir lors du passage de la famille.   Photo : Marie-Ève Bérubé
Des vignobles dans la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique
Une visite aux vignobles, dans la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, s’est imposée.   Photo : Marie-Ève Bérubé
Des maisons flottantes aux quais de Victoria, en Colombie-Britannique
Marie-Ève Bérubé et sa famille ont déambulé à travers les maisons flottantes, aux quais de Victoria, en Colombie-Britannique.   Photo : Marie-Ève Bérubé

Chargement en cours