Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du jeudi 11 avril 2019

Tomber sous le charme du Sri Lanka

Publié le

Un jardin botanique au Sri Lanka
Mathilde Lafrenière-Cotnoir a visité un jardin botanique lors de son passage au Sri Lanka.   Photo : Mathilde Lafrenière-Cotnoir

Parmi toutes les destinations qu'elle a visitées pendant ses six mois en Asie, Mathilde Lafrenière-Cotnoir a été particulièrement charmée par le Sri Lanka. Cette île montagneuse, riche de sa diversité, a émerveillé la voyageuse trifluvienne.

Un texte de Johanie Bilodeau

C’est en 2013 que la Montréalaise d’adoption est partie en solo découvrir l’Asie. Une amie s’est jointe à elle pendant un mois, notamment pendant son séjour au Sri Lanka. Ensemble, Mathilde et Gabrielle Turcotte ont exploré Colombo, la capitale du pays insulaire, les villes de Kandy et de Nuwara Eliya, de même que la baie d’Arugam.

Parmi tout ce que les deux voyageuses ont découvert, les longues heures en train ont été le coup de coeur de Mathilde. Pour à peine 2 $, les paysages diversifiés s’accumulaient, tout comme les plantations de thé, les montagnes et les villages.

Prendre le train ça nous amène dans des endroits à couper le souffle. On traverse des forêts, différents climats et différents reliefs. J’en parle et j’en ai encore la chair de poule.

Mathilde Lafrenière-Cotnoir
Des personnes voyageant en train au Sri Lanka.
Parmi les différents moyens de transport utilisés au Sri Lanka, le train est fréquemment utilisé par les habitants.   Photo : Mathilde Lafrenière-Cotnoir

En dehors de leurs nombreuses heures de train, les deux femmes ont gravi le pic d’Adam, une montagne sacrée de la ville de Nuwara Eliya. Ce mont est un lieu de pèlerinage pour quatre religions. Les chrétiens, les musulmans, les bouddhistes et les hindouistes grimpent ses quelque 5000 marches, au petit matin, pour y admirer le lever du soleil du sommet. La croyance veut qu’il y ait une empreinte de pied tout en haut de la montagne que les adeptes attribuent à une figure importante de leur religion respective.

Mathilde Lafrenière-Cotnoir a beaucoup aimé cette ascension silencieuse qui réunit jeunes et moins jeunes. C’est mon moment préféré, marquant et précieux, confie-t-elle. C’était vraiment un pèlerinage en soi. [...] C’était très serein, très paisible. On voyait que c’était un processus spirituel que les gens faisaient. Plusieurs enlevaient aussi leurs chaussures pour ajouter au côté spirituel de leur ascension. Mathilde a toutefois préféré garder le confort de ses bottes de randonnée.

Mathilde Lafrenière-Cotnoir sortant la moitié de son corps d'un train au Sri Lanka
Mathilde Lafrenière-Cotnoir a adoré faire de longues balades en train pendant son séjour au Sri Lanka.   Photo : Courtoisie : Mathilde Lafrenière-Cotnoir

Pour clore leur voyage, Mathilde et son amie ont mis le cap sur la baie d’Arugam pour y faire du surf. Le passage d’un ouragan peu de temps avant leur arrivée a toutefois augmenté le défi de ce sport. Les vagues étaient encore très fortes. Mon niveau de talent en surf n’est vraiment pas très haut, donc essayer d’en faire sur de grosses vagues, c’était un beau défi, conclut-elle en riant.

Mathilde Lafrenière-Cotnoir a tellement apprécié le Sri Lanka qu’elle souhaite y retourner un jour pour poursuivre sa découverte de ce pays.

Des plantations de thé au Sri Lanka
Les plantations de thé font partie du paysage au Sri Lanka.   Photo : Mathilde Lafrenière-Cotnoir

Questions en rafale avec Mathilde Lafrenière-Cotnoir

  • Une découverte culinaire? Les rôtis. C’est un peu comme un pain naan, mais la pâte est plus feuilletée. Parfois, ils mettent plein de légumes dedans, comme une crêpe aux légumes, mais version pain naan du Sri Lanka.
  • Un incontournable? Prendre le train.
  • Que faut-il essayer? Dire oui. Se laisser porter par les occasion qui arrivent et voir où ça nous mène.
  • Quelle émotion vous a le plus habitée pendant ce voyage? La découverte. Être impressionnée, mais à un niveau que je n’avais pas connu avant, je pense.
  • Ce qui vous a été le plus utile dans vos bagages? Ça va être quétaine à dire, mais c’est le sourire. Quand tu souris, l’impression que tu donnes aux autres, c’est que tu ne leur veux rien de mal. Les gens sont portés à venir t’aider. Ça peut t’amener à essayer beaucoup de nouvelles choses et à avoir beaucoup de gens bons autour de toi.
  • Ce qui vous a le plus manqué? Ma maman!
  • Budget respecté ou dépassé? Heureusement, ce n’est tellement pas cher au Sri Lanka que j’ai réussi à respecter mon budget.
  • Prochaine destination? J’aimerais la Turquie ou un pays du Moyen-Orient, comme l’Afghanistan ou le Pakistan, mais il faut que je me concentre pour aller rencontrer mon amour au Chili.
Un touk-touk circulant dans une rue au Sri Lanka.
Les touk-touks servent principalement de taxis au Sri Lanka.   Photo : Mathilde Lafrenière-Cotnoir

Chargement en cours