Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Joël Le Bigot
Audio fil du samedi 22 septembre 2018

Tornade : des centaines de déplacés à Gatineau

Publié le

Des immeubles touchés par la tornade survenue vendredi. Les toits des édifices sont endommagés.
Des immeubles ont été durement touchés par la tornade survenue vendredi dans la région de la capitale nationale.   Photo : Radio-Canada

Le quartier Mont-Bleu à Gatineau a été l'un des endroits les plus touchés par la tornade qui s'est abattue dans la région de l'Outaouais vendredi après-midi. Plus d'une dizaine d'immeubles résidentiels ont vu leur toit arraché, selon ce que rapporte la journaliste de Radio-Canada Claudine Richard.

Mis à part des fractures et des ecchymoses, aucun blessé grave n’a été signalé jusqu’à maintenant au Québec. « L’émotion est peut-être la première chose qui m’a frappée », commente la journaliste. Elle est arrivée dans le secteur quelques instants après le passage de la tornade et elle a vu des habitants de la région courir dans la rue dans tous les sens.

On sentait un peu la panique chez les gens.

Claudine Richard, journaliste

Devant les fortes bourrasques, personne ne semblait savoir s’il valait mieux fuir la zone ou attendre que les vents se calment. Elle a vu une mère qui s’était mise à l’abri dans sa voiture avec son enfant parce que le toit de sa maison avait été arraché.

Le choc émotif vécu par les gens du secteur était encore perceptible jusqu’en fin de soirée vendredi. Plusieurs personnes du secteur Mont-Bleu ont cru que c’était leurs derniers moments.

Les gens ont eu peur pour leur vie.

Claudine Richard, journaliste

La journaliste Claudine Richard rappelle que toutes les conditions météorologiques propices à la formation d’une tornade étaient réunies. Le matin, la température ambiante était plutôt fraîche et de saison, alors qu’en après-midi, celle-ci s’est rapidement réchauffée pour se rapprocher d’une température de canicule.

Le Cégep de l’Outaouais transformé en centre de crise

Une partie du Cégep de l’Outaouais a été utilisée par la Croix-Rouge canadienne pour en faire un centre de crise. Plusieurs déplacés y sont regroupés depuis vendredi soir. Le premier ministre du Québec Philippe Couillard et les trois chefs des partis de l’opposition y sont attendus aujourd’hui.

En face de Gatineau, de l’autre côté de la rivière des Outaouais, la capitale canadienne a aussi été très touchée. Quatre blessés graves ont été signalés vendredi soir à Ottawa.

Chargement en cours