•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Le samedi de 7 h à 11 h

Gardiens de phare gaspésiens : des héros méconnus de l’histoire

Audio fil du samedi 23 juin 2018
phare

Le phare de Cap-des-Rosiers été reconnu Lieu historique national du Canada en 1973 et bâtiment fédéral du patrimoine classé le 31 mars 1994.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

« Ces hommes et leurs familles travaillaient dans des milieux isolés et devaient exercer leurs responsabilités 24 heures sur 24 », explique l'historien et muséologue Jean-Marie Fallu, qui est également ex-rédacteur en chef de la publication Magazine Gaspésie. La revue consacre un grand dossier aux gardiens de phare, ces hommes courageux ayant marqué l'histoire de la Gaspésie.

Le travail du gardien de phare n’était pas aussi simple qu’on peut le croire, selon Jean-Marie Fallu. « Il fallait être très instruit à l’époque pour occuper ce poste. Le gardien de phare était l’une des seules personnes de la communauté sachant lire et écrire, avec le curé et le notaire, car il devait livrer un rapport chaque mois. »

En outre, le gardien s’occupait de l’entretien du terrain, s’assurait de la propreté de la lentille et actionnait le canon de brume lors des journées de brouillard. « Nous rappelons dans le magazine l’histoire du gardien Honoré Lavoie qui s’est fait amputer à trois reprises parce que son canon avait mal fonctionné », évoque Jean-Marie Fallu.

La Gaspésie se porte mieux que jamais

Sablons le champagne, car la démographie augmente en Gaspésie. De nombreux jeunes et de nombreux retraités choisissent cette région en pleine renaissance. « Percé vient d’inaugurer une promenade magnifique, souligne Jean-Marie Fallu. Petite-Vallée a brûlé à deux reprises, mais se relève magnifiquement. Il y a ici une énergie vibrante. »

À lire :

« Les gardiens de la mer », un dossier spécial dans le no 191 de Magazine Gaspésie (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi