•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous sommes tous des procrastinateurs 

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Le samedi de 7 h à 11 h

Nous sommes tous des procrastinateurs 

Audio fil du samedi 24 mars 2018
S'il peut être sain de procrastiner, cela peut aussi nous jouer de vilains tours, surtout au travail.

S'il peut être sain de procrastiner, cela peut aussi nous jouer de vilains tours, surtout au travail.

Photo : iStock

Peu de travailleurs échappent à la procrastination, à divers degrés. Que vous soyez un cas lourd, récidiviste extrême de la procrastination, ou un procrastinateur organisé qui adopte ce comportement de manière consciente, rassurez-vous, vous êtes dans la norme. François Courcy, spécialiste en santé organisationnelle, explique qu'une procrastination bien dosée n'est pas aussi dommageable qu'on le croit.

À la veille de la Journée mondiale de la procrastination, qui a lieu le 25 mars, changeons de loupe pour observer ce comportement souvent dénigré. La procrastination est en fait un mécanisme de survie tout à fait naturel, selon les psychologues qui étudient la question. François Courcy, professeur titulaire au Département de psychologie à l'Université de Sherbrooke, est l'un d'eux. S'il constate que la procrastination en milieu de travail est souvent source de conflits, puisqu'elle affecte la bonne marche du travail d'équipe, il croit qu'il faut cesser de vouloir la combattre. Tenter de la comprendre, la voir comme un mal nécessaire, en saisir les mécanismes et chercher à en diminuer les effets sont de meilleures façons de la dompter.

La procrastination est une bouée de sauvetage pour les travailleurs qui ont une énorme charge de travail. C’est un mécanisme qui offre au travailleur un espace de détente, pour s’aérer l’esprit. En ce sens, la procrastination est saine. Ceux qui l’assument bien, qui savent avertir les collègues de leur retard et leur proposer des solutions, sont des exemples à suivre. Il faut éviter de nier sa propre procrastination ou de la cacher aux autres.

François Courcy, spécialiste en santé organisationnelle

Les procrastinateurs ne sont pas des paresseux
Bonne nouvelle pour votre estime de vous-même : la plupart des gens ne procrastinent pas nécessairement par paresse. « C'est souvent un choix volontaire de reporter un dossier précis, explique François Courcy. On le fait par mécanisme de survie, par besoin de laisser mijoter ce dossier. Il y a des gens qui procrastinent et qui sont tout de même très performants. Ils livrent la marchandise, mais pas de la manière souhaitée par leurs superviseurs. Cela ne les empêche pas de fournir un travail de qualité, généralement apprécié. Les procrastinateurs sont souvent des gens qui travaillent bien sous pression. Ils reportent jusqu’au moment de tension, jusqu’à l’extrême limite, moment où, soudain, tout se met en place pour eux et où ils livrent rapidement et sous tension des résultats exceptionnels. Ces personnalités peuvent irriter les collègues, on en convient, mais, dans la balance, on peut considérer que la procrastination est aussi une qualité. »

On procrastine parfois pour se garder le plaisir de travailler sous adrénaline. On le fait parfois par déni, ce qui est plus néfaste. On le fait aussi par ennui, parce que la tâche est trop facile, trop simple, dénuée de défis. Accomplir cette tâche sous pression augmente le plaisir et le niveau de difficulté.

François Courcy

Attention, il y a aussi des procrastinateurs qui sont véritablement paresseux et distraits! Ceux-là ne sont pas les favoris du patron, peut-être avec raison.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi