Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Joël Le Bigot
Audio fil du samedi 18 novembre 2017

Gilles Archambault et l’art de la conversation

Publié le

Gilles Archambault
Gilles Archambault   Photo : Radio-Canada / Laurent Boursier

Il interviewe des écrivains devant public depuis 1981, cultivant l’art de la conversation littéraire comme peu de gens savent le faire. La 40édition du Salon du livre de Montréal est le dernier tour de piste de Gilles Archambault, qui tire sa révérence et nous offre au passage quelques sages paroles au sujet de la littérature.

Gilles Archambault est un lecteur exigeant, qui dit détester la littérature de divertissement. « Pour moi, écrire est une manière de se manifester au monde; d'essayer de dire – même en sachant qu'on ne réussira pas à le faire – quelle est notre place dans le monde. Un écrivain véritable n'écrit pas pour les autres : il n'écrit que pour lui, et il ne sait que s'écrire soi-même. C'est, en tout cas, ce que j'ai essayé de faire moi-même dans mes livres, avec un ton qui n'appartient qu'à moi. »

À écouter  :
- Un extrait du plus récent livre de Gilles Archambault, À peine un petit air de jazz, lu par Stanley Péan, sur ICI Première PLUS
- Gilles Archambault interviewé par Marie-Louise Arsenault à l'émission Plus on est de fous, plus on lit!

La Place des Arts a été la première institution à recourir à ses services pour des entrevues devant public, sur l’heure du midi, au début des années 1980. Il se rappelle avoir alors accepté sans grand enthousiasme et avoir trouvé l’expérience pénible. Quand le Salon du livre l’a approché pour un contrat similaire, en 1988, il a encore hésité. L’ambiance cacophonique d’une telle foire du livre ne lui semble guère propice à des entretiens du genre. Amant de la radio, Gilles Archambault est davantage habitué à l'ambiance feutrée et intimiste de son studio, qu’il préfère largement à l'effervescence des foules. Mais, au bout de quelques années, il aura fini par apprécier les rencontres formidables avec des auteurs de tous les genres au Salon du livre, et surtout la communion avec des univers littéraires variés.

Dans chaque entrevue, j'essaie de comprendre pourquoi l'auteur écrit. C'est la question fondamentale qui ouvre sur les propos les plus signifiants. L'autre clé est de réussir à atteindre une certaine intimité avec la personne interviewée; de créer l'espace propice d'émotion, pour lui donner la possibilité de pouvoir exprimer sa vérité.

Gilles Archambault

Ses mots gravés sur le bitume

Né à Montréal en 1933, Gilles Archambault a toujours habité dans cette ville. Fier résident du Vieux-Montréal, il en connaît tous les recoins. Montréal est d'ailleurs marquée par par sa présence : une citation témoignant de son attachement à la ville est désormais inscrite sur un trottoir de la rue Saint-Denis.

Citation de Gilles Archambault sur le bitume : « Cette ville [...]. On a eu beau la modifier, lui donner des allures de ville américaine, je ne cesserai jamais de voir en elle le lieu de mon enfance et de mon adolescence. »
Cette citation de Gilles Archambault est inscrite sur un trottoir de la rue Saint-Denis, à Montréal.   Photo : Offerte par Gilles Archambault

Gilles Archambaut au Salon du livre de Montréal, édition 2017

Les conversations littéraires qu'il anime :
- Avec Andrée A. Michaud pour son livre Routes secondaires, le 18 novembre à 13 h 30
- Avec Lise Tremblay pour son livre L’habitude des bêtes, le 18 novembre à 14 h
- Avec Aude Seigne pour son livre Une toile large comme le monde, le 18 novembre à 16 h
- Avec Felwine Sarr pour son livres Habiter le monde, le 18 novembre à 16 h 30
- Avec Éric Plamondon pour son livre Taqawan, le 19 novembre à 13 h
- Avec Fanny Britt pour son livre Les maisons, le 19 novembre à 13 h 30

Gilles Archambault interviewé
- François Ricard reçoit Gilles Archambault le 19 novembre à 16 h

Séance de dédicaces
- Le 17 novembre, de 18 h à 19 h, au stand no 532
- Le 19 novembre, de 14 h 30 à 15 h 30, au stand no 532

Chargement en cours