•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Le samedi de 7 h à 11 h

Le français au Québec, un dossier négligé depuis longtemps

Des informations en anglais collées sur la porte d'un établissement.

L’anglais prédomine encore dans de nombreuses boutiques de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Une enquête du Journal de Montréal sur la langue d'accueil dans les commerces du centre-ville de Montréal a révélé que sur 31 boutiques et restaurants visités au cours des dernières semaines, 16 proposaient un accueil unilingue en anglais. Pour certains observateurs, le français est en recul à Montréal. Pourtant, d'autres observateurs l'avaient perçu depuis longtemps. En 1995, la journaliste et chroniqueuse Josée Legault devait produire le premier bilan sur la situation de la langue française depuis l'adoption de la Charte de la langue française (loi 101) en 1977, à la demande de Jacques Parizeau. « Il [ce rapport] allumait déjà plusieurs voyants jaunes », dit-elle.

On voyait déjà des reculs dans la langue d’affichage, dans la langue d’accueil dans les commerces, aussi un pourcentage de plus en plus élevé des allophones qui avaient étudié à l’école primaire et secondaire en français qui, en situation de libre choix, passaient à l’anglais dès le cégep et l’université. Il y avait un bilinguisme aussi qui commençait à s’installer dans l’administration publique.

Josée Legault

Une version préliminaire du rapport, que Josée Legault avait préparée avec Michel Plourde, l’ex-président du Conseil de la langue française, a été déposée en 1996. Le nouveau gouvernement, dirigé par Lucien Bouchard, a alors exercé son influence sur le rapport. Josée Legault et Michel Plourde ont alors démissionné de leurs fonctions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi