•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Le samedi de 7 h à 11 h

Une carte électorale américaine divisée

Des affiches en appui à Donald Trump et Joe Biden, en Virginie.

La polarisation est palpable aux États-Unis, à quelques jours de l'élection présidentielle.

Photo : Reuters / ALEXANDER DRAGO

À quelques jours de l'élection présidentielle américaine, Julien Tourreille, politologue et chercheur en résidence à l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, et l'historien Donald Cuccioletta analysent les pronostics et les profonds effets de la présidence de Donald Trump sur ce pays.

« Qui va gagner, s’il vous plaît? », demande d’emblée Joël Le Bigot aux deux experts. « Ça peut aller d’un [côté] comme de l’autre, ça va être extrêmement serré », croit Donald Cuccioletta. « Le principal gagnant sera la démocratie américaine. […] On constate quand même un certain engouement pour cette élection », affirme pour sa part Julien Tourreille, en rappelant le nombre record de citoyennes et de citoyens américains qui ont voté par anticipation.

Les deux chercheurs analysent également la grande division du vote entre le Parti républicain et le Parti démocrate. Cette situation risque de créer des tensions après l’élection, ce qui n’est pas arrivé récemment dans l’histoire américaine, confirme Donald Cuccioletta. « La grande perdante, c’est la population américaine », déplore-t-il, en précisant qu’aucun autre parti n’arrive à approcher du pouvoir. « Deux partis contrôlent le système depuis la révolution. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi