•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Le samedi de 7 h à 11 h

Discrimination des personnes âgées : une crise annoncée, selon des spécialistes

Les mains d'un homme âgé.

Le confinement est une des mesures privilégiées pour enrayer la propagation du virus.

Photo : iStock

Un texte collectif signé par 44 spécialistes du Québec, du Canada, de la France, de la Belgique et de l'Italie a été publié dans Le Devoir la semaine dernière pour dénoncer la discrimination dont sont victimes les personnes âgées. L'une des signataires, la professeure Martine Lagacé, explique que l'âgisme n'a fait que s'accentuer depuis le début de la crise de la COVID-19.

C’est une crise qui, quelque part, était annoncée.

Martine Lagacé, professeure au Département de communication de l’Université d’Ottawa et membre du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal

Mes collègues et moi, qui travaillons sur la question de l’âgisme depuis de nombreuses années, nous nous entendions pour dire que, tout ce qui s’appelle stigmatisation sur la base de l’âge ou discrimination et exclusion des personnes plus âgées dans notre société, ce n’est pas quelque chose dont on s’est beaucoup occupé. La crise de la COVID-19 n’a fait que mettre en lumière un problème qui était sous-jacent depuis plusieurs années, déplore la professeure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi