Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Joël Le Bigot.
Audio fil du samedi 20 avril 2019

Fernand Dansereau : l'art de vivre une vieillesse signifiante

Publié le

Le cinéaste Fernand Dansereau
Le cinéaste Fernand Dansereau   Photo : L’Atelier Distribution Films

« La quête du succès n'a plus aucun sens pour moi, maintenant que la vieillesse me rend plus philosophe. » Ces sages paroles du cinéaste Fernand Dansereau, 91 ans, résument bien l'état d'esprit dans lequel il a réalisé le documentaire Le vieil âge et l'espérance, un film sur le corps qui flanche, mais qui combat toujours plus fermement la mort.

« Je n’ai jamais autant appris de ma vie », constate Fernand Dansereau, heureux de vieillir malgré la colère ressentie presque chaque matin au réveil en observant les nouvelles limites de son corps.

« La vieillesse est un âge d’acceptation, qui nous mène à une profonde quête de sens », ajoute-t-il avec philosophie.

Le corps ne se résoudra jamais à s'effacer dans la maladie et la mort, il aura toujours le réflexe de combattre. On ne peut échapper à l’angoisse de la mort, mais on peut prendre conscience de sa petitesse dans l’univers et survivre intellectuellement au vieillissement en mesurant avec modestie notre place dans le monde et notre existence par rapport à celle des autres.

Fernand Dansereau, cinéaste

La vieillesse, loin des sirènes de la productivité et de l’appel au succès, est aussi un moment d’amour pur, selon Fernand Dansereau. « Je me nourris plus que jamais de l’amour de mes proches et de celui que j’ai à leur donner. Et ça, c’est le plus grand plaisir des vieux. »

Son dernier film, Le vieil âge et l’espérance, propose une sorte de mode d’emploi pour traverser la vieillesse, en cueillant le regard de plusieurs personnes vieillissantes qui gardent le cap sur la vie. « L’humanité n’a pas le choix d'inventer de nouvelles façons de vieillir, analyse-t-il. Les hommes vivent plus vieux que jamais et n’ont pas de modèles anciens dans lesquels se projeter pour traverser cette période de leur vie. »

Sur le même sujet :

- Un reportage sur un précédent documentaire de Fernand Dansereau, Le vieil âge et le rire

- L'érotisme et le vieil âge : un documentaire de Fernand Dansereau

Chargement en cours