Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Joël Le Bigot
Audio fil du samedi 13 avril 2019

« Le Québec est plus rassembleur qu’il en a l’air », dit Josée Boileau

Publié le

Josée Boileau, toute de rouge vêtue, au micro du studio 18 de Radio-Canada
Josée Boileau, journaliste et auteure   Photo : Radio-Canada / Laurent Boursier

Malgré le clivage gauche-droite de plus en plus affirmé, malgré les divisions d'une société pluraliste qui ne s'entend pas sur la définition de la laïcité et malgré un passé complexe d'oppression des Premières Nations, la journaliste Josée Boileau aime profondément le Québec. « Nous vivons dans un pays accueillant et sur une terre magnifique », dit celle qui vient de faire paraître le livre J'ai refait le plus beau voyage.

Grand livre d’amour à une province qu’elle aimerait voir devenir pays, J’ai refait le plus beau voyage permet à Josée Boileau de réaffirmer l’harmonie qui règne au Québec, malgré les apparences de division dans lesquelles nous plongent certains débats actuels. Peu importe les différends autour du projet de loi sur la laïcité ou les controverses d’appropriation culturelle, selon elle, le Québec demeure une société modèle. « Fondamentalement, malgré ces dialogues sociétaux importants, le Québec est une société pacifiste où il fait bon vivre. »

J’ai eu beaucoup de doutes en écrivant ce livre. Souvent, ces derniers temps, j’ai eu du mal à me reconnaître dans la définition de nous-mêmes que nous renvoient les médias et les débats. Le Québec se chicane beaucoup ces derniers temps, mais au-delà de tout ça, j’aime vivre au Québec, et j’avais besoin de l’exprimer. On est accueillants; on vit sur une terre magnifique; on a plein de spécificités qu’il faut célébrer.

Josée Boileau, journaliste et auteure

Une chanson pour guide

Le livre de Josée Boileau s’appuie sur la chanson Le plus beau voyage, de Claude Gauthier, pour revisiter certaines des valeurs et des caractéristiques du Québec. À partir des paroles de cette mythique chanson, elle propose son propre regard sur la québécitude, par exemple sur le rapport des Québécois avec la géographie et la nature, ou sur les relations – de plus en plus harmonieuses malgré tout – avec les Premières Nations.

« Je retiens aussi le plaisir de manger et le plaisir du rassemblement, dit-elle, et la grande qualité que nous avons de savoir nous rassembler de manière toujours pacifiste. »

Ce livre est en quelque sorte « une relecture politique et sociale du Québec contemporain, à partir du regard d’un artiste du passé », selon l'auteure.

Un peuple fier de ses femmes

Au Québec, l’image de la mère, ou de la femme forte, est primordiale. J’ai écrit tout un chapitre sur les femmes qui osent s’affirmer. C’est un élément qui nous distingue encore de bien des pays dans le monde. Et les hommes québécois sont assez formidables; ils soutiennent fortement cette affirmation féminine.

Josée Boileau, journaliste et auteure

Voilà autant de raisons, selon Josée Boileau, de continuer à faire vivre le rêve souverainiste. « Lorsqu'on le présente sous ces termes vraiment rassembleurs, à partir d'une vraie définition de ce qu’est le Québec, le projet d'indépendance retrouve toute sa pertinence ».

En librairie :

J'ai refait le plus beau voyage, de Josée Boileau, Éditions Somme toute

Chargement en cours